RTPacific Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Insécurité : rencontre entre le ministre Rockfeller Vincent et les 18 commissaires de gouvernement

Insécurité : rencontre entre le ministre Rockfeller Vincent et les 18 commissaires de gouvernement



Le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Me Rockfeller Vincent, a rencontré, ce lundi 8 mars 2021, au local du MJSP, des commissaires du gouvernement des dix-huit juridictions du pays, autour des sujets liés à l’insécurité. C’était l’occasion pour les chefs de parquets de présenter un tableau de la situation sécuritaire dans leurs juridictions respectives, et d’annoncer des mesures pouvant freiner l’insécurité ; et au titulaire du MJSP de passer des instructions en ce sens.

C’est avec les titulaires des dix-huit juridictions du pays, que le ministre de la Justice et de la Sécurité publique s’est réuni ce lundi, pour aborder la problématique de l’insécurité. Dans son intervention, le titulaire du MJSP a fait état des ordres passés aux responsables de la Police nationale afin d'accélérer le contrôle dans les ports du pays. Il a aussi parlé de la surveillance des appels téléphoniques, et le strict contrôle sur l’achat et la circulation d’armes par les compagnies de sécurité.

En ce sens, l’homme de loi a attiré l’attention des commissaires du gouvernement sur la nécessité d’émettre des avis de recherche à l’encontre de tout suspect dans des actes de kidnapping.

De son côté, le secrétaire d’État à la Sécurité publique, Sébastien Jean Charles, a applaudi la décision du gouvernement Jouthe d’exiger que les vitres des véhicules privés, de transport de passagers ainsi que ceux affectés au service de l’État soient «déteintés». Il dit croire que cette mesure pourra permettre d’identifier les malfrats circulant dans les rues.

Monsieur Jean Charles a informé qu’une nouvelle stratégie sera mise en place pour freiner cette vague d’insécurité. Car, dit-il, beaucoup plus d’actions concrètes sont envisagées. Il croit que c’est du devoir de ces acteurs de rassurer la population.

Présent à la réunion, le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince a plutôt fait le choix de s’adresser directement aux chefs de gang qui sèment le deuil dans la capitale. « Il serait préférable pour vous de vous livrer à la Police, avant qu’il ne soit trop tard », a martelé le chef du parquet, s’appuyant sur sa volonté et celle du gouvernement de trouver une issue à l’insécurité.

Ainsi, il a appelé la population en général à la collaboration. Il a demandé que toutes les personnes suspectées dans des actes de banditisme soient arrêtées et écrouées.

Moïse Saint-Eloi




Articles connexes


Afficher plus [7757]