S'identifier Contact Avis
 
27.52° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Vendredi 16 novembre 2018, 16 h 42 , je me trouve au Centre d’art pour visiter l’expo 2.7.1.

Vendredi 16 novembre 2018, 16 h 42 , je me trouve au Centre d’art pour visiter l’expo 2.7.1.









À cause de la situation chaotique du pays, le Centre d’art haïtien a du démonter l’exposition pour question de sécurité.

Un pays ne peut pas fonctionner ainsi. Il faut que nos dirigeants commencent à se mettre d’accord sur certaines choses/ sur une chose commune: résoudre le problème de l’insécurité qu’il s’agisse de: l’insécurité sociale, alimentaire et routière. Ces problèmes non résolus auront une répercussion négative sur l’économie du pays.

En fait, vous ne serez pas étonnés si je vous dis que l’art avait apporté beaucoup plus d’argent que le secteur de l’industrie des automobiles en 2017. Dans un pays structuré, l’État (l’administration centrale) investit dans ce secteur. À présent, on nous parle d’économie orange pour ce qui a rapport à la créativité et autres. Le secteur culturel et artistique peut aider une communauté à se mettre sur les rails du développement. C’est si vrai qu’en Haïti, on exportait plus de $5millions d’art et d’artisanat au cours des années 80, 84, 88. Et, on avait un taux de croissance de 5% l’an.

Ainsi, selon Artprice, en 2017, les États-Unis d’Amérique avaient un PIB de 19,39 Mrds de dollars et l’art à lui seul avait apporté 4,9 Mrds de dollars pour les arts visuels uniquement sans prendre en compte l’industrie du cinéma.

De plus, Culturebox avait publié un article en 2016, dans lequel elle avait comparé l’Industrie culturelle à celle des automobiles. Et, les résultats de cette étude avaient montré que l’industrie culturelle avait apporté une croissance de 7 fois plus grande par rapport à celle des industries automobiles soit 58 milliards d’euros de valeur ajoutée. La culture représentait 3% du PIB de la France.

Mais, il faut dire que ce gain n’a pas été obtenu du jour au lendemain et par-dessus tout, l’État a joué son rôle dans le développement de ce secteur . À titre d’exemple, les États-Unis ont des dirigeants qui comprennent que l’art peut générer de l’argent et constitue une source de richesse impérissable. Pour cela, ils investissent dans ce secteur.

Maintenant, on vit dans un pays où l’on ignore à quels Saints se vouer pour que les autorités étatiques puissent prendre conscience et dire enfin de même que l’éducation et l’agriculture (rires), l’art peut augmenter / produire de la richesse dans le pays.

Un an de cela, les tenants du secteur culturel et artistique avaient réalisé quelque chose sous le nom d’économie orange à l’auditorium de la Banque centrale. J’aimerais bien savoir où sont passées les différentes résolutions prises par les autorités au cours de cette belle rencontre.

Pour vous dire, ce qui m’intéressait à venir visiter l’exposition c’était le titre 2.7.1 . Il y a de cela près d’un siècle , les avant-gardistes, particulièrement Kazimir Malevitch, avaient réalisé une exposition portant le titre 0.10 avec d’autres artistes comme Pougny, Klioune, etc. Cette exposition était la dernière des futuristes. Je voulais savoir si l’exposition 2.7.1 avait un rapport avec celle dite 0.10 et également est-ce que les artistes exposant étaient rentrés dans la lignée des futuristes ?

Une fois encore, la réalité sociale et politique avait empiété sur une activité assez intéressante.

Pour finir, je crois qu’il est temps de faire de l’art une priorité dans le pays. Ne dit-on pas toujours que « Haïti est un pays d’art et de culture ». Si réellement, vous ( dirigeants) êtes conscients qu’ Haïti est un pays qui a un potentiel artistique pourquoi ne pas investir dans l’art et la culture ? J’ai le regret de n’avoir pas eu la chance de pouvoir faire une expérience esthétique à cause de cette situation alarmante et calamiteuse. Mais, j’avais rencontré Patrick Vilaire et on a parlé sur des sujets qui vont intéresser plus d’un dans une durée pas trop lointaine. Je propose et souhaite donc que le Centre d’art reprenne l’exposition 2.7.1

Godson Antoine



Articles connexes


Afficher plus [3946]