S'identifier Contact Avis
 
27° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Le Festival international de piano : Haïti n’a pas pu honorer le rendez-vous à Jacmel

Le Festival international de piano : Haïti n’a pas pu honorer le rendez-vous à Jacmel




En raison des journées de grèves et de manifestations enregistrées dans la capitale haïtienne et dans certaines villes de province, la deuxième édition du Festival de piano qui devrait se dérouler dans le pays du 15 au 24 novembre 2018 a été annulée. Célimène Daudet, pianiste franco-haïtienne et fondatrice de l’événement, a été contrainte de prendre cette décision en tenant compte de la situation délicate du pays, a-t-elle annoncé dans un entretien accordé à France musique.

Les manifestations et les journées de grève contre la corruption et contre le pouvoir en place ont grandement affecté le secteur culturel en Haïti. Plusieurs activités de grande envergure ont été annulées. Les responsables de la quinzième édition du Festival Quatre chemins, par exemple, ont dû modifier leur programmation. Dans ce contexte d’incertitudes, d’appréhensions et de peur, Célimène Daudet, pianiste talentueuse, a été contrainte d’annuler cette deuxième édition. « Nous avons attendu le plus longtemps possible pour voir comment évoluait la situation. Mais lundi soir, l’Ambassade de France a déconseillé de prendre la route entre Port-au-Prince et Jacmel. La sécurité des artistes et des festivaliers étant le plus important, nous avons préféré annuler la fin du festival » a-t-elle confié à France musique

Tout en se disant déterminée à poursuivre coute que coute son festival l’année prochaine, Célimène Daudet se dit « extrêmement triste » de ne pas avoir pu aller au bout de cette édition. « Haïti est un pays qui a beaucoup souffert. Proposer un évènement culturel est quelque chose d’essentiel. Lors des premiers concerts, on pouvait voir un mélange de toutes les classes sociales, ce qui est vraiment rare ici. » Plus loin, elle a fait savoir qu’elle a eu donc le temps de prévenir le Quator Voce qui devait se produire en Haïti le 24 novembre 2018 de ne pas décoller de Paris.

Rappelons que le Festival international de piano Haïti est une initiative qui rassemble des gens autour de la beauté et veut montrer comment la musique peut transmettre toutes les émotions humaines. Expliquant l’ide du festival, la pianiste franco- haïtienne Célimène Daudet a déclaré qu’elle est née de son envie de contribuer à la vie artistique haïtienne en faisant ce qu’elle aime le plus : jouer au piano. De surcroît, elle propose un évènement majeur en Haïti autour de son instrument de prédilection.

Schultz Laurent Junior.




Articles connexes


Afficher plus [5334]