S'identifier Contact Avis
 
28° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sports rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Tessia Théodore expose au Café du commerce

Tessia Théodore expose au Café du commerce








Du 15 au 27 décembre, le Café du commerce à Pétion-Ville reçoit l’exposition en solo de l’artiste peintre Tessia Théodore. Pour le vernissage, en présence de l’artiste, le public et la presse sont attendus le 15 décembre dès 17 h.

Dans les cadres des activités « Ombre et lumière ou l’art s’interroge », l’artiste Tessia Théodore présente ses oeuvres, dans le hall du restaurant Café du commerce, sur le thème « Les sept couleurs de la lumière ». Un des rares évènements en arts plastiques de cette fin d’année.

Dans le panthéon du vaudou, les sept (7) couleurs de la lumière sont représentées par l’esprit « Dambala », qui dans la nature est le serpent, mais aussi l’arc-en-ciel, selon la peintre.

Tessia, peintre styliste et comédienne a déjà exposé en Haïti et à l’étranger. Pour cette dernière exposition, qu’elle s’offre en solo, elle la prépare depuis le mois de juin dernier avec son équipe.

Le style de Tessia présente beaucoup de similitudes avec le mouvement Saint-Soleil initié par le célèbre Tiga. « C’est du surréalisme, je suis spirituelle et j’aime aller au-delà. Tout ça avec un peu de folklore afin de valoriser notre culture », a-t-elle expliqué.

Tessia n’a jamais fréquenté l’école de Soisson et n’a jamais pratiqué le vaudou, selon ses déclarations et pourtant son travail est très imprégné de cette religion, omniprésente dans ses tableaux.

Elle pense qu’elle peint du surnaturel avec un penchant pour la nature, particulièrement des paysages coincés entre ciel et mer. Tessia Théodore ne boude pas sa passion pour les immortels du panthéon vodou. « Quand je regarde le ciel qui rencontre l’eau, c’est comme si vous vous regardez dans un miroir », explique Tessia. Et pourtant, elle ne se considère pas naturiste.

Tessia pense qu’elle est plus proche du spiritualisme. « Dans mes toiles, il y a les quatre corps, comme les anges. Souvent l’inspiration vient automatiquement, je ne me tourmente pas à aller la chercher », a mentionné l’artiste peintre.

Elle a profité pour remercier une étrangère qui l’avait initié à la peinture, avant de prendre la route toute seule. Et, depuis (dix-sept) années d’expérience), Tessia croit que c’est pour de bon, qu’elle ne va pas s’arrêter en chemin.

Nous vous invitons à découvrir ses oeuvres et vous allez comprendre pourquoi Tessia Théodore a choisi, comme modèle, le très célèbre Pablo Picasso et le talentueux peintre haïtien Levoy Exil.

Walcam



Articles connexes


Afficher plus [3370]