S'identifier Contact Avis
 
28° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sports rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Le chanteur engage Keb en spectacle au festival Quatre chemins

Le chanteur engage Keb en spectacle au festival Quatre chemins









Malgré la pluie, un public nombreux était venu assister au concert de Kébert Bastien, « Keb », l’invité d’honneur de la quinzième édition du Festival Quatre chemins, le jeudi 29 novembre 2018. Triste anniversaire, car les Forces armées d’Haïti ce jour-là avaient noyé, dans le sang, la première élection démocratique en Haïti après le départ des Duvalier en 1986. Le spectacle déroulé au « Jaden samba » était empreint d’engagement. L’artiste a interprété diverses chansons gravées sur ses trois albums.

Le public était vraiment heureux de voir l’artiste Keb sur scène. Accompagné de ses musiciens, le chanteur, guitare sèche à la main, a donné le meilleur de lui-même. Avec le ton provocateur qu’on lui connait, il a interprété une dizaine de chansons engagées. Ses différentes musiques gravées sur ses trois albums : « Merde » publié en 2004, « Pwennfè pa 100 an okipasyon » (2015), ( Ecole Nord mâle » sorti en 2018. Plusieurs de ses chansons traduisent les revendications de tout un peuple malheureux, appauvri et abandonné à son sort. Le public participant au spectacle a repris en choeur nombre de refrains entrainants sans se faire prier. « Bali gaz », « Chalmay Peral », « Jan Pol 2 », « Marchandises » « École normale », ont été les morceaux interprétés qui ont réchauffé l’âme et le coeur des membres de l’assistance malgré la présence de la dame de pluie.

Compositeur et interprète, Keb aborde sans détour dans ses chansons des problèmes sociopolitiques qui traversent la société haïtienne depuis trop longtemps. Sa plume aussi agile que cinglante laisse jaillir une encre abondante sur les obstacles qui se dressent devant la société haïtienne. L’artiste, porte-parole des oubliés et des laissés pour compte, dit aussi bien haut ce que d’autres pensent tout bas. Avec sa voix chaude et grave, il propose une musique qui embrasse plusieurs tons. Une musique qui mêle à la fois poésie, révolte et fraternité. Chez lui, comme feu le chanteur Manno Charlemagne, l’engagement politique est très constant. Il veut agir et chanter malgré tout dans ses chansons un certain espoir pour que demain soit meilleur. Ce concert offert dans le cadre de la quinzième édition du Festival Quatre chemins est aussi un prétexte pour dire que le pays va mal. Que les Haïtiens doivent apprendre désormais à se regarder dans les yeux pour éviter certaines dérives et éliminer cette inégalité sociale qui frappe notre pays comme un mauvais coup du destin. Ce concert nous l’a prouvé malgré le bonheur que nous avions ressenti en y participant.

Schultz Laurent Junior.



Articles connexes


Afficher plus [3370]