S'identifier Contact Avis
 
33° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Le poète Georges Castera souffle un nouveau printemps

Le poète Georges Castera souffle un nouveau printemps








L’auteur du recueil de poèmes : « L’encre est ma demeure », Georges Castera souffle un nouveau printemps le 27 décembre 2018. Poète et dessinateur haïtien. , il est né à Pétion- Ville le 27 décembre 1936. Son œuvre, une trentaine recueils de poèmes en créole et en français, est un hymne à la vie à l’amour, à la liberté et à la révolte a écrit Mémoire d’Encrier. Lauréat du prix Carbet de la Caraïbe 2016, il est membre fondateur de l’Association des écrivains haïtiens et a travaillé comme directeur littéraire aux Editions Mémoire, il fait partie des rares poètes haïtiens vivants à n’avoir jamais été tenté par le récit ou le roman. Amateur de peinture, il est le poète le plus prolifique dans toute l’histoire de la poésie en Haiti. Georges Castrera est un témoin capital la mémoire de la poésie contemporaine écrit une critique littéraire. « Poètes moderne et engagé, il est celui qui nous a amenés au plus près des écritures croisées qui font les liens entre les peuples. Sa poésie témoigne d’une grande humanité, et sans être raide affiche une recherche et un raffinement qui font se côtoyer dans une extrême harmonie la réalité telle qu’elle est dans notre pays ,dure, révoltante avec l’amour, malgré tout présente montrant la vie sous ses autres facettes possibles. »

Lè ou ri

Figi-w kase kòd,
ou ri tout ri
ki nan kò-w
ou ri tout solèy,
tout lalin
tout lari
brase ansanm,
ou pase yo lan rizib,
pase yo lan krib
fen fen
jistan lonbrit
tout chimen
ateri lan plamen-ou.

Lè ou ri, cheri,
se kouri van ape kouri
pou-l vin ri
avè-w.
Lè ou ri
se konsi se solèy
ki poze lan men-m
an milyonven ti moso
zenglen mouri-limen.

Chak kou ou ri,
m'ri tou
pou-m mouri ak ri
lan bra-w,
pou-m mouri
lan latouni ak ri.

SCHULTZ LAURENT JUNIOR



Articles connexes


Afficher plus [3710]