S'identifier Contact Avis
 
25.77° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
À la limite de la passion

À la limite de la passion








Depuis plus de trente ans, Fred Paul oeuvre pour la pérennité d’un rythme qui, en dépit de tout, ce que peuvent dire quelques puristes ayant un regard méprisant sur les productions locales, s’est imposé à la fois sur le territoire et à l’extérieur. Le Compas direct est devenu incontournable. On l’écoute et on le danse dans la Caraïbe et un peu partout au moins sur deux continents. Il a enrichi d’autres rythmes dans la Caraïbe et en Afrique. Le succès du Compas direct, on le doit aussi à Fred Paul qui, à travers sa maison de production Mini Ricords, a produit un nombre impressionnant d’albums, permettant ainsi à nos plus grands groupes de Compas direct de se faire connaître un peu partout sur la planète.

Pour cette fin d’année 2018, Fred Paul est allé jusqu’à l’extrême limite de sa passion en nous offrant un double album avec 21 titres, Fred’s Play List. Avec une pléiade de musiciens talentueux, Fred Paul nous promène dans l’univers du Compas direct de ses origines à nos jours, jouant à fond sur la corde de la nostalgie tout en travaillant avec des sonorités modernes. Les cuivres en particulier sont soignés avec une minutie qui aurait fait plaisir aux grands chefs des orchestres d’antan tandis que le rythme explose avec cette langueur, cet érotisme propre au Compas direct. De Machann Kasav au Kanaval Cadence Rampa, on passe du Jazz des Jeunes à Webert Sicot, avec une halte plus que réussie sur les compositions du maestro Nemours Jean Baptiste, dans l’opus Mèsi Nemou avec des arrangements de Fred Paul lui-même.

On navigue dans ce double album du Mini All Stars avec ravissement et nostalgie en découvrant toute la richesse d’un rythme révélé par les musiciens ayant participé à ces enregistrements qui étaient pour Fred Paul un grand défi. Des voix de nos plus grands chanteurs se sont prêtées à cet hommage si réussi au Compas direct. Jean Michel Saint- Victor nous entraine dans une fabuleuse ambiance de carnaval dans Aboubouba. On est heureux de retrouver Essud FungCap dans Anaila, Nickenson Prudhomme dans Vwazin Kam, deux morceaux qui prouvent encore une fois que le Compas direct peut atteindre le niveau de ces rythmes que des puristes jugent les seuls valables. Fred Paul, lui-même, démontre ses talents de chanteurs dans Tonton M. À cette grande fête du Compas direct ont participé aussi Ti Joe Zenny, Ralph Thamar, Mamina, Gazzman Couleur, Jude Jean, Kenny Desmangles, Marcos Lopez, Élie Lapointe, Gerald Fortere, Serge Guerrier, Georgy Mettelus. Un double album qui donne vraiment à la fin de l’année 2018 une tout autre couleur. Un double album que tout amateur de musique haïtienne, de musique tout simplement, devrait avoir dans sa discothèque.

Fred’s Play Liste du Mini All Stars ! Certainement l’une des plus belles productions de toute l’histoire du Compas-direct.

Gary Victor



Articles connexes


Afficher plus [3780]