S'identifier Contact Avis
 
22.58° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sports rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Pour la seconde édition de « Ayiti Mizik Festival »

Pour la seconde édition de « Ayiti Mizik Festival »








Comme prévu, la deuxième édition de « Ayiti Mizik Festival » a eu lieu, le samedi 5 janvier 2019, dans la commune de Delmas. Malgré les difficultés et les insatisfactions, le public était au rendez-vous. Les protagonistes ne sont pas à leur premier coup d’essai, mais tout n’est pas parfait.

Le samedi 5 janvier, plusieurs fans du rythme Compas Direct ont fait le déplacement pour applaudir et jouir du premier festival de la zone métropolitaine de l’année. Comme toujours, les chiffres ne sont pas disponibles. Mais l’espace pouvait accueillir plus de dix mille (10 000) festivaliers.

Toutefois, durant la veille, le comité organisateur avait convoqué la presse afin de retirer les cartes d’accréditations pour permettre aux journalistes l’accès aux différents espaces de l’événement. Des travailleurs étaient encore sur le lieu du concert en train de monter le stand qui devait accueillir les groupes musicaux. Quoique l’espace fût encore en chantier, le comité était présent pour accueillir les reporters qui sont venus de partout d’Haïti et de l’étranger pour couvrir le grand concert des groupes musicaux.

L’ambiance paraissait familière, c’était le moment des retrouvailles entre des journalistes, musiciens, managers, producteurs, preneurs de son, etc. Mais, l’attente de la carte d’accréditation a été longue et mal préparée. Le processus étant mal entamé, il y avait une file qui ne pouvait pas avancer, le procédé, introduit par les opérateurs pour préparer les cartes d’accréditations, était fatigant. D’abord, le jour et l’heure choisis n’étaient pas convenables.

En ce qui concerne les spectacles des groupes musicaux, la star Rutshelle Guillaume et son groupe musical ont été les plus performants, selon les observateurs. Elle avait bien préparé son show.

Ensuite, il y avait aussi le passage sur la scène du festival du groupe Enposib qui s’est fait remarquer avec ses hits.

Des groupes musicaux comme Vayb ont bien amusé le public qui avait fait le déplacement à la Henfrasa. La bande à Michaël Guirand confirme sa bonne forme dans le Compas Direct avec son premier opus qui retient beaucoup l’attention.

Avec la technologie, tout peut aller plus vite. Le procédé du comité qui gère le Festival de Jazz de Port-au- Prince est un exemple d’efficacité. La demande d’accréditation se fait sur le web et après l’intéressé passe la retirer.

De plus, le site web du festival Compas n’est pas alimenté, selon l’un des informaticiens que nous avons rencontrés. Et, c’est un outil important de l’information pour véhiculer les messages.

Nous espérons que pour la prochaine édition, les organisateurs corrigeront les erreurs du passé afin de présenter un événement digne du Compas Direct et des cinquante (50) ans des superstars du Tabou Combo.

Walcam



Articles connexes


Afficher plus [3492]