S'identifier Contact Avis
 
36° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Vers une 13e édition du PapJazz éco-responsable

Vers une 13e édition du PapJazz éco-responsable








Après douze éditions, la 13e édition du Festival international de jazz de Port-au-Prince se veut être éco-responsable, plusieurs after-hours s’évertueront à poser des actions concrètes avec pour principal objectif de sensibiliser sur la protection de l’environnement.

Le ministère de la Culture, partenaire officiel du Festival international de jazz de Port-au-Prince, depuis son lancement, aux côtés du ministère du Tourisme et des Industries créatives, de la Fondation Haïti Jazz et les ambassades partenaires, vont, dans les différentes prestations musicales de la 13e édition du Festival international de jazz, qui se déroulera du 19 au 26 janvier 2019, poser des actions conjointes pour la protection de l’environnement.

Dans son allocution de circonstance, au cours de la conférence de presse du lancement du festival, le titulaire du ministère de la Culture a déclaré : « cette année, le festival se veut être éco-responsable, car dit-il le ministère qu’il dirige est très sensible à la problématique de la protection de l’environnement. Ainsi invite-t-il les autres opérateurs culturels à emboiter le pas dans cette démarche, à travers l’organisation des différentes manifestations culturelles, tenant compte que la question de l’environnement est transversale ». Elle concerne tous les secteurs du pays, particulièrement les opérateurs qui évoluent dans le secteur culturel.

De son côté, la directrice générale de la fondation Haïti Jazz, Milena Sandler Widmaïer, affirme qu’elle se soucie de préserver l’environnement, et grâce aux partenaires comme Wallonie Bruxelles International, l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), JPHRO avec Haïti verte, l’Ambassade Britanique, 509 Sanitation, le PapJazz se mettra au vert et se proclame éco-responsable. À cet effet une conférence sera animée par un expert belge, spécialiste en évènements éco-responsables, les sacs en plastique seront remplacés par des sacs shopping réutilisable, les verres réutilisables seront priorisés, notamment sur la scène Barbancourt, les déchets sur les sites seront mieux gérés a-t-elle rassuré.

D’autre part, la responsable annonce la signature d’un accord avec la Fondation Séguin dans le but d’inciter le public à adopter un arbre qu’il aura à apprivoiser tout au long de l’année. Cette initiative visera à sensibiliser les participants à s’impliquer davantage dans le processus du reboisement du parc de la visite. Des bracelets seront également vendus et les fonds recueillis seront investis dans le nettoyage des océans, a-t-elle poursuivi.

Le titulaire du ministère du Tourisme, partenaire du festival, Masrie Christine Stephenson, félicite les organisateurs d’avoir choisi de faire vibrer 3 pôles touristiques du pays en même temps notamment la ville de Jacmel qui est considérée comme le label de L’UNESCO, la ville du Cap-Haïtien, dit-elle, qui est la ville soeur de La Nouvelle- Orléans, ville qui a donné naissance au jazz, ce retour sera considérable pour Haïti au sommet cap 2020 a précisé la ministre, et la ville de Port-au-Prince qui est le premier pôle touristique du pays a souligné le locataire du ministère du Tourisme.

La 13e édition du Festival international de jazz de Port-au- Prince se déroulera sur 13 sites du pays, avec 14 interprétations, soit un total de 45 concerts, pour un budget de 340 mille dollars américains, qui ne prend pas en compte l’apport des ambassades partenaires aux différentes délégations, ce grand événement culturel est dédié à l’un des pionniers du jazz en Haïti, Frantz Courtois, décédé le mercredi 9 janvier à l’âge de 70 ans.

Eguens Renéus



Articles connexes


Afficher plus [3785]