S'identifier Contact Avis
 
30° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Carnaval national 2019, les préparatifs avancent timidement !

Carnaval national 2019, les préparatifs avancent timidement !








« Le carnaval national 2019 sera organisé dans la cité de l’indépendance. Point barre ! » C’est en ces termes que le président de la République, M. Jovenel Moïse, avait annoncé, en février 2018, l’organisation de la plus grande manifestation culturelle dans le pays aux Gonaïves. Le chef de l’État a quand même tenu sa promesse envers la population. À l’heure actuelle, la cité de l’indépendance se prépare timidement pour accueillir les festivités carnavalesques de cette année, a observé Le National.

Siège du carnaval national en 2014, la ville des Gonaïves, en cinq ans, va bénéficier pour une deuxième fois de l’organisation de cette grande fête populaire. En dépit de la situation socio-économique précaire à laquelle la population est confrontée, elle attend quand bien même le carnaval national prévu le 3, 4 et 5 mars prochain.

Contrairement en 2014, la fièvre du carnaval national tarde à se faire sentir. En prélude à la réalisation du carnaval, la ville est apparemment morte. Aucune vibration. Peu d’enthousiasme. Pas d’électricité. Plus d’un s’interroge sur cet état de fait. C’est le cas de M. Wisly Pierrette, PDG de Thérapie photo qui n’a pas caché sa préoccupation. « À moins d’un mois de la réalisation du carnaval national, rien n’est encore clair », a martelé le photographe. Selon lui, la ville devrait vibrer déjà au rythme du carnaval.

Le coordonnateur de Artibo Promo, une structure locale composée de journalistes culturels et de promoteurs, a abondé dans le même sens que M. Pierrette. « Les informations relatives à la réalisation du carnaval national aux Gonaïves n’ont pas du tout été vulgarisées. «C’est un grand manque de la part des responsables », a fustigé M. Monfred Sainté. Récemment, les membres de cette structure et d’autres animateurs de la place ont boycotté une rencontre avec le maire principal de la commune. Très hostiles envers M. Neil Latortue, ces animateurs estiment que le maire leur traite carrément en parent pauvre. Nous avons voulu tout simplement tracer un exemple, a affirmé Monfred Sainté.

Contacté par le journal, le premier citoyen de la commune, M. Neil Latortue n’était pas malheureusement en mesure de donner des détails concernant les préparatifs du carnaval national. Entre temps, les exercices pré carnavalesques se déroulent très bien dans la cité, a-t-on constaté.

Dieulivens JULES



Articles connexes


Afficher plus [3965]