S'identifier Contact Avis
 
30° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Carnaval national 2019: les meringues commencent à attirer de l’attention

Carnaval national 2019: les meringues commencent à attirer de l’attention








Dans vingt jours environ, la population haïtienne aura les yeux rivés sur Les Gonaïves, le chef-lieu du département de l’Artibonite, qui a le privilège de recevoir les festivités carnavalesques de 2019. Les merengues de plusieurs groupes musicaux sont en rotation sur les ondes et les choix vont bon train.

La passion pour les meringues carnavalesques de 2019 est déjà à l’horizon et plus d’un, notamment les fans commencent déjà a commenter les principaux merengues particulièrement celles de Roody Roodboy, BIC, RAM, du groupe Maestro, de Boukman Esperyans, Bèl Plezi, Kreyòl La, Olivier Martelly, entre autres. Un petit tour à la radio et sur le Web, nous a permis de constater que les carnavaliers ont un faible pour les merengues carnavalesques de Roody RoodBoy et de BIC.

Très attendu de la part des auditeurs, le jeune Roody RoodBoy semble profiter de beaux jours depuis sa mésaventure (violente) amoureuse avec la star Rutshelle Guillaume. Sa composition titrée « San konsyans » de Roody déchaine déjà les passions de plusieurs milliers de fans tant sur les ondes que sur le web. Il a servi un trop-plein de slogans en jouant carte de la provocation dans un texte à la limite déstructuré. Il a abusé des images (pèp sovaj, par exemple) à en croire certains, mais il jouit toutefois de la sympathie de certains auditeurs qui croient dur comme fer que Roody mérite d’être présent sur le parcours carnavalesque des 3, 4 et 5 mars prochain, aux Gonaïves.

Outre les reproches vis-à-vis des autorités haïtiennes et l’opposition, qui n’ont pas pris en compte les revendications de la population, notamment dans le dossier du fonds « Petrocaribe », la star profite du moment pour fustiger le comportement du centre hospitalier qu’il accuse d’être responsable de la mort de sa mère pour la modique somme de cinq mille (5 000) gourdes. Espérant toutefois, une entente entre les Haïtiens, sans distinction aucune, pour changer les conditions de vie de la population.

Si, de manière stratégique, Roody a embrassé plusieurs thèmes dans sa meringue, sur le plan musical son maestro a fait ses preuves en faisant une modulation quand il fait allusion aux armes à cité Soleil, Bel- Air, entre autres.

De son côté, le chanteur BIC, de son vrai nom Roosevelt Saillant, n’a pas raté l’occasion pour attirer également l’attention de nos dirigeants sur les déboires de la population haïtienne et le gaspillage des gens qui en sont à la garde. Tout, dans un rythme de « raboday » très entrainante. Une autre star qui n’a pas ménagé ses mots vis-à-vis de l’indulgence de nos dirigeants, même les pasteurs qui à son avis ne prêchent que par l’exploitation à outrance de la classe pauvre.

Il faut souligner, pour le troisième dimanche pré carnavalesque, soit le dimanche 3 février, aux moins deux (2) morts et plusieurs blessés ont été enregistrés en ville.

Walcam



Articles connexes


Afficher plus [3965]