S'identifier Contact Avis
 
26.97° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Henri Cayard nous invite à un nouveau décor photographique !

Henri Cayard nous invite à un nouveau décor photographique !








Tout y est pour célébrer la beauté et l’excellence, entre la photographie et la peinture. Deux des multiples formes de production dans les arts plastiques et visuels. Depuis quelque temps, le photographe de renom avec plusieurs décennies à son actif ne se contente pas d’immortaliser les visages et les paysages. Il ajoute depuis plus de dix ans des tableaux créés à partir de la photographie.

Un nouvel espace vient de voir le jour. Il invite plus d’un à y faire le tour. L’amour du beau nous accroche ainsi dans chacune des oeuvres suspendues au mur qui nous ouvrent à de nouvelles perspectives. Chaque tableau étant une fenêtre ouverte sur le monde extérieur ou sur des réflexions profondes. Le nouveau local de Monsieur Henri, aménagé à Choucoune Plaza dans la commune de Pétion-Ville invite les amateurs du beau et les passionnés des belles images à se placer devant les cameras du photographe, pour allonger la liste des clients sélectifs.

Il y a près de dix ans, soit en décembre 2009, depuis que le photographe Henri R. Cayard avait inauguré une de ses plus belles expositions à Festival Arts sous la direction de l’une des doyennes des critiques d’art du pays Marie Alice Théard. Par cette exposition inédite, M. Cayard partait ainsi à la conquête de nouveaux territoires plastiques, en offrant aux collectionneurs la possibilité d’acquérir des photographies finement présentées sur des canevas qui imposent une forte illusion picturale.

On avait l’impression de voir les traces de brosses et de pinceaux donnant formes aux couleurs et créant des personnages et des paysages harmonieux. « Quand la lentille se fait palette » a été le titre de cette exposition qui offrait de nouvelles manières de voir Haïti. Une collection riche en variétés. De nombreuses villes et vues, sélectionnées dans les départements du Sud, du Sud-Est et de la Grand- Anse du pays, étaient ainsi à l’honneur lors de cette exposition.

Des tableaux-photos qui ont pour objectif de proposer quelque chose de nouveau au public haïtien. Des sujets les uns plus animés que les autres, en termes de couleurs, de message, de métissage technique entre la photographie et la peinture, se retrouvent une fois de plus dans cette nouvelle collection qui prend place dans le décor du studio de Monsieur Henri.

La formule de ce peintre-photographe consiste à prendre le réel, tout en laissant jouer les impressions. Henri s’invente un pinceau numérique. Les couleurs sont déposées, pour transposer les personnages par des nuances et des jeux de lumière. La vie paysanne est ainsi mise à nu. La beauté des plages, le rara, le marché, le dialogue et la solidarité entre les paysans sont visiblement articulés dans cette projection chromatique.

D’autres sujets comme la lessive, la danse, la production agricole, le ciel et la montagne sont du nombre des vues qui impressionnent, grâce à cette nouvelle vision proposée par le photographe. Dans une combinaison entre peinture et photographie, de décoration et d’émotion, de couleurs et de lumière, l’artiste HRC nous invite à prendre place dans le nouveau décor imposé dans sa nouvelle adresse à Choucoune Plaza.

Dominique Domerçant



Articles connexes


Afficher plus [3561]