S'identifier Contact Avis
 
26.42° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Kevin Pierre-Louis fait son premier pas dans la poésie avec « Mak pye solèy »

Kevin Pierre-Louis fait son premier pas dans la poésie avec « Mak pye solèy »








La vente-signature du recueil de poésies « Mak pye solèy » du jeune écrivain Kevin Pierre-Louis est prévue pour le 4 avril 2019. Ce livre, d’une poésie engagée, est en fait le premier projet individuel de l’auteur.

« Mak pye solèy » traite des thèmes en rapport avec la sensualité. « Pwezi pa sove vi m, li jis anpeche m mouri », Kevin Pierre-Louis, l’écrivain solitaire se sent interpellé par le quotidien haïtien. C’est pourquoi il décrit sa compréhension de la réalité des gens croisés au hasard de ses déambulations. Kevin Pierre- Louis affirme et accepte que sa marche de solitaire en observation constante ne soit pas une aventure facile. Le jeune auteur a fait face à de nombreuses embûches en grimpant une pente raide et a du faire preuve de résistance. Après ce travail assidu d’escalade, il désire arriver jusqu’au coeur du public.

Depuis déjà quelque temps, Kevin Pierre-Louis flirte avec la littérature qu’il a placée au sommet de sa passion. Il a déjà collaboré à d’autres projets littéraires comme placer des textes dans des recueils collectifs de poésie. Aux côtés de la poésie, Kevin Pierre-Louis est également journaliste, comédien et percussionniste. « Se pye m ki long, se pa mèt mwen pa genyen », déclare-t-il dans son livre. Alors qu’il est né à Port-au-Prince, il a passé son enfance dans la ville natale de ses parents, le Cap- Haïtien et est revenu s’installer dans sa ville d’origine pour continuer ses études.

« Il ne faut pas avoir peur d’extérioriser son talent et avant tout se donner corps et âme dans ce qu’on entreprend », dit Kevin avec un regard empreint de passion. Il ne cache pas son intérêt de poursuivre dans d’autres projets d’écriture et compte briller dans ce qu’il entreprend.

Pharah-Djine Colin



Articles connexes


Afficher plus [3561]