S'identifier Contact Avis
 
23.31° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Le musée national du football haïtien a toute sa raison d’être !

Le musée national du football haïtien a toute sa raison d’être !








Découvrir l’histoire, les gloires et la mémoire du football en Haïti, voici l’objectif principal d’un musée dédié à ce sport aussi riche et passionnant pour le peuple haïtien. Pourquoi aménager ce musée du football haïtien ? Comment monter la collection ? Qu’est-ce qu’on pourrait découvrir dans ce musée ? Pourquoi on ne devrait pas laisser mourir dans l’oubli les vedettes et les équipes haïtiennes ? Quelles sont les cent plus importantes personnalités, les plus influentes familles et institutions qui supportent le football en Haïti ?

Dire que les Haïtiens dans la grande majorité sont trop ou très passionnés du football ! Et pourtant, combien sont-ils prêts réellement à investir pour construction d’un tel édifice ? Quels sont les bars, les restaurants, les entrepreneurs ou les entreprises qui gagnent grâce à la passion du football en Haïti qui seront prêts à supporter la création d’un espace pour immortaliser les vedettes du football et encourager l’éducation sportive en Haïti ?

Demandons à nos universités d’organiser des concours d’architecture pour des équipements sportifs ne serait pas mauvais. Qui sait, on pourrait aboutir à la création de 25 stades retenus parmi les propositions. Et si on commençait par la création d’une chaire destinée à la construction des infrastructures sportives dans le pays. Et si on réfléchissait sur le meilleur endroit où l’on pourrait placer ce musée ? Dans la ville natale, pourquoi pas, de l’une de nos grandes vedettes dans le football ?

Dans toute l’histoire d’Haïti, combien de trophées les équipes nationales ont-elles remportés à date ? Où place-t-on ces médailles et ces butins, ces photos officielles présentant les joueurs, les entraineurs avec les équipements du moment ? Existe-t-il un responsable de la documentation et des archives dans le sport en Haïti ?

Un musée pour le football haïtien pour répertorier tous les talents, les entraineurs de toutes les équipes !

Des décennies après, il ne nous reste à peine que quelques noms des joueurs (hommes et femmes) retraités ou décédés et des noms équipes de tous les championnats confondus qui n’existent plus. Comment penser l’avenir du sport haïtien, particulièrement du football haïtien sans penser à prendre en compte la mémoire et les archives de cette activité aussi transversale ? Comment inscrire une culture sportive dans l’espace d’un musée national du football ? Comment partir de l’exemple des autres pays, pour aménager notre musée du football haïtien et peut-être l’un des premiers de l’île et de la région Caraïbe ?

Dans la liste des pays qui disposent d’un musée du football, bien évidemment nous voulons parler des États qui investissent gros dans ce sport, on peut citer l’Angleterre, l’Allemagne, le Brésil, la France, parmi tant d’autres, sans oublier le musée du Football mondial de la FIFA à Zurich en Suisse.

Derrière l’organisation de la Coupe du monde de football chaque quatre ans, la FIFA dispose d’une véritable machine culturelle pour vendre le football mondial. Entre des conférences, des soirées, des lectures, des projections de film sur le football et des expositions particulières, tout y est pour célébrer ce sport à partir de tous nos sens et toutes nos émotions.

Un musée du football en Haïti pour créer de nouveaux espaces d’animation autour du sport en Haïti !

Dans une petite visite au musée du football mondial de la FIFA, nous sommes invités à découvrir tous les aspects de ce riche héritage du football international. Plusieurs expositions interactives et multimédias sont proposées au public sur une surface de 3000 mètres carrés, environ la superficie d’un terrain de football- est repartie sur trois niveaux.

Des maillots de plus de 211 équipes nationales sont exposés, le trophée de la Coupe du monde de la FIFA est présenté avec plus de 1000 pièces, sans oublier les 60 écrans projetant plus de 500 vidéos dédiées au sport.

Dans la liste des services (rentables) proposés par ce musée géant, le plus prestigieux du sport mondial on retient sur le site officiel en dehors de la collection permanente, une bibliothèque regroupant plus de 7000 ouvrages, une boutique de souvenirs, un centre de recherches, une boutique et un mini restaurant. Autant d’activités rentables qui accompagnant la programmation culturelle de ce musée, qui pourrait nous offrir bien des pistes pour configurer le modèle haïtien.

Un musée pour donner plus de valeur au sport national en immortalisant les vedettes et en informant les générations futures !

Donner de la valeur réelle au sport national, c’est offrir un espace pour permettre aux visiteurs de toutes les couches sociales de voir et d’apprendre, d’admirer et de s’informer, de s’instruire et de s’investir. Un musée est un véritable répertoire de créations, d’animations et de collections pour renforcer toutes les formes d’expressions, d’intérêt et de passions autour d’une thématique particulière.

Dans le temps (histoire) et sur tout le territoire national (géographie), sans laisser au passage la diaspora, il n’y a pas un seul domaine ou institution sociale qui ne touche pas ce sport. La famille, l’éducation, la religion, la santé, l’économie, les médias, la politique, les loisirs, le patrimoine, les technologies, etc. sont autant de secteurs qui nous offriraient l’occasion de voir les multiples dimensions du football haïtien à l’intérieur et en dehors du terrain, des vestiaires et des stades.

Un musée pour raconter l’histoire et l’évolution du stade Sylvio Cator !

D’une pierre plusieurs coups; on aurait pour la première fois dans un même endroit la liste de toutes les gloires du football national. Cinq façons au moins de voir une équipe de football : le nom et les symboles, les dates et la localité, les joueurs et le palmarès, les équipes adverses et l’évolution institutionnelle du sport, les membres fondateurs et les supporteurs.

Dans un autre sens, il existe d’autres aspects à découvrir sur le football haïtien et visitant une exposition soigneusement préparée, planifiée et documentée autour des thèmes suivants : histoire du football haïtien, le football féminin haïtien, la galerie des entraineurs de la sélection nationale, la diaspora et le football haïtien, la carte des terrains de football en Haïti, violence et sport en Haïti, football haïtien et coopération internationale, l’univers des transactions dans le football en Haïti, la mafia dans le football en Haïti, les médias et la publicité dans le sport en Haïti, les coupes du monde de football en Haïti, la pauvreté dans le sport haïtien, les écoles de football en Haïti, crise politique et football en Haïti, l’esthétique des costumes dans le football haïtien, la mort dans le football haïtien, les grandes familles dans le football en Haïti, les animations autour du football mondial en Haïti, la reconversion professionnelle des footballeurs haïtiens, les métiers derrière le succès du sport dans le monde, la galerie des animateurs sportifs haïtiens qui rendrait hommage à Pierre-Paul Charles et à Jimmy Menard parmi tant d’autres, la cache cachée du football haïtien…

Découvrir toutes les facettes du sport deviendra une réalité. C’est grâce à l’inauguration de ce musée qui nous sera possible de rappeler à la majorité des Haïtiens du pays, que le football ne se limite pas uniquement aux joueurs sur le terrain, mais qu’il s’agit d’une industrie combinant un ensemble de corps de métiers, de compétences et de connaissances venant des spécialistes d’horizons divers à honorer également.

Un musée du football en Haïti pour tous les noms inconnus du public derrière les joueurs !

Comment découvrir l’histoire de la fédération haïtienne de football ? Quels sont les noms et les visages, les métiers comme le personnel médical, technique, juridique, la vente des billets, le transport et logistique à honorer ?

Du centenaire de l’équipe du Violette athlétique club en 2018, en passant par toutes les autres équipes en première ou deuxième division qui ont des choses passionnantes, inspirantes et révoltantes à nous raconter, il nous faut aménager ce coin de la mémoire sur l’histoire de ce sport majeur en Haïti. On ne doit pas laisser partir ces encyclopédies vivantes, on ne peut pas s’amuser à laisser détruire ces banques d’images et des archives sur le sport en Haïti.

Diffuser le plus de connaissances sur ce sport pourrait aider les chercheurs haïtiens et étrangers à produire de réflexions pertinentes. Les livres du sénateur Patrice Dumont sur l’histoire du football en Haïti auraient certainement leur place parmi tant d’autres rares publications importantes. Combien d’universitaires rédigent chaque année des mémoires sur le sport ou le football en Haïti ? Combien de concours et de compétitions sont organisés autour de ce sport phare ? Comment répertorier toutes les compositions musicales et leurs oeuvres d’art comme les tableaux, les logos qui rendent hommage à des joueurs ou au football en Haïti ?

Un musée du football pour danser, chanter, créer, raconter, animer, déclamer au son du ballon rond !

Danser le football, chanter le football, écrire sur le football entre des contes, de la poésie et des récits, créer des slogans et réaliser des pièces de théâtre sur le football en Haïti, ce sont autant de pistes à explorer sur le terrain du ballon rond.

Dans ma mémoire personnelle, je me souviens avoir été sélectionné au moins une fois dans un des concours de formation sur le journalisme, entre le journal L’Union et Le Nouvelliste entre 2002 et 2003, grâce à la qualité d’un de mes premiers articles écrits, abordant la passion des jeunes pour le football en Haïti. Prés de vingt ans après, je ne peux qu’être reconnaissant envers ce sport à ma manière.

Dire que l’une des premières et rares activités collectives initiées par les enfants et les jeunes en Haïti demeure certainement, la formation des petites équipes de football et les championnats de quartiers dans la capitale comme dans les villes de province.

Un musée du football haïtien pour reconnaissance pour les bienfaits de ce sport pour l’ascension sociale de plus d’un dans la politique !

Dans la politique, on ne saurait compter l’impact du football sur les relations professionnelles entre les pouvoirs politiques. Il faut remonter le temps pour comprendre certains choix et même des alliances contre nature dans les décisions entre les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire.

Dis-moi quelle personnalité avait l’habitude de jouer dans la même équipe ou le même championnat de football que toi, je te dirai pourquoi tu feras choix de lui ou non, par rapport à tel autre profil ? Sans aucune base rationalité ou de résultat, d’engagement, de praxisme, de pragmatisme et de bonne gouvernance, souvent c’est la mémoire des jeux d’équipe dans le football qui tout, où nous conduisent certainement dans le trou. Comment le football influence-t-il la politique, particulièrement la formation des équipes de campagne pendant les élections, la formation des gouvernements et même des alliances au sein du parlement haïtien ?

D’une collection tangible à un musée virtuel, la création de ce premier musée dans le sport haïtien parait comme le meilleur présent à offrir à Manno Sanon, Philippe Vorbe et toutes les autres vedettes de cette génération, sans oublier les anciens talents comme : Jhonny Descollines, « Tiga », etc., et les nouvelles têtes masculines et féminines (Dukens Nazon), qui font depuis quelque temps la une dans les médias, pour tenter de replacer Haïti sur la carte du football mondial.

Dominique Domerçant



Articles connexes


Afficher plus [4081]