S'identifier Contact Avis
 
25.11° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Djakout number 1 s’enlise dans la tourmente

Djakout number 1 s’enlise dans la tourmente








Au cours du dernier week-end, le groupe musical Djakout #1 a défrayé la chronique en offrant un spectacle de mauvais goût à ses fans. Entre Roro, Pouchon et Shabba, la hache de guerre n’est pas encore enterrée. Ils ont donné la preuve que la bêtise n’a pas de limite au sein de la bande.

Lors d’une soirée dansante, vendredi dernier, pour démontrer que la solidarité règne entre les musiciens du groupe Djakout #1, un échange musclé entre le chanteur-interprète Pouchon Duverger et le percussionniste-interprète-compositeur Shabba (Hervé Anténor) a mis fin prématurément à la fête.

Les deux musiciens, Shabba et Pouchon, tous les deux transfuges de Djakout Mizik, ont donné au public, qui avait fait le déplacement en nombre, une démonstration de leur inimitié sur scène.

Suite à une déclaration de Pouchon, la réplique de Shabba, le percussionniste, a fait mouche, ce qui a aggravé la situation et qui a fait exploser la tension entre eux les deux. Pour reprendre les mots de Shabba, « celui, qui n’est pas allé à l’école, a composé et écrit des textes pour que vous les chantiez ». Cette déclaration est vite interprétée dans l’assistance comme une prise de gueule entre les deux (2) musiciens.

Tout en essayant de contrôler son émotion, le chanteur Pouchon Duverger a feint de passer en ridicule la déclaration de son confrère musicien. Néanmoins, on pouvait lire sur son visage que les paroles de Shabba ne lui ont pas fait plaisir. Et c’est ce qui allait mettre fin prématurément à la soirée dansante.

Un observateur, qui a suivi cet épisode, peut en déduire que la bande musicale fait face à un grave problème de gestion. Sans compter que ce n’est pas le premier accrochage entre ces musiciens depuis la fondation du groupe.

Au sein de Djakout #1, quel est le rôle de chacun ? Qui peut prendre des sanctions contre les contrevenants ? Difficile de répondre à ces questions. Personne ne connait les véritables propriétaires.

Au lendemain de cette soirée dansante tourmentée, le percussionniste-compositeur a fait sortir une note pour s’excuser auprès des fans. Il en a profité pour annoncer qu’il décide provisoirement de suspendre ses activités avec le groupe Djakout #1.

Nonobstant cette situation préoccupante existant au sein du groupe Djakout # 1, l’on espère que les membres fondateurs trouveront une entente pour la bonne continuité de la bande musicale et pour le bonheur de la musique haïtienne et des fans.

Walcam



Articles connexes


Afficher plus [3780]