S'identifier Contact Avis
 
30.95° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Refrain littéraire, une initiative pour encourager la lecture

Refrain littéraire, une initiative pour encourager la lecture








Refrain littéraire, qui est un club de lecture mis sur pied par Djenika Mars, entend faire la promotion de la lecture dans le pays. Lancé en février 2019, Refrain littéraire a déjà accueilli des centaines de jeunes et des écrivains contemporains haïtiens pour des échanges fructueux autour du livre.

Lectrice assidue des œuvres de Gary Victor, Marc Levy, Jacques Attali et l’auteure des récits : « La récolte douce des larmes » et « Adieu mon frère » Edwige Danticat, Djenika, Mars a le vent en poupe. Native de Jérémie, la cité des poètes, elle consacre le pus clair de son temps à la lecture qui, dit-elle, enrichit et ennoblit l’esprit. Dans un entretien accordé au journal Le National, elle a évoqué les raisons qui l’ont poussée à mettre sur pied ce club qui est ouvert au public. « La lecture depuis mon enfance a toujours été au centre de ma vie et ça n’a pas changé depuis. Lire est pour moi l’occasion d’arpenter des territoires inconnus et rentrer de plain-pied dans l’univers créatif des auteurs. Ma passion pour la lecture a su combler maints vides en moi. À partir de là, j’ai compris que j’étais dans le devoir de pousser les gens à lire et à faire de la lecture leur violon d’Ingres. J’ai donc créé ce club. Car, on lit pour devenir plus fort » explique-t-elle.

« En raison de l’indisponibilité de certains participants, Refrain littéraire se réunit tous les mois. La rencontre se déroule en présence d’un auteur dont le livre a été lu pendant le mois », argue-t-elle quant au fonctionnement du club. Certains lecteurs ont, dit-elle, déjà présenté des comptes-rendus sur le roman « Masi » de Gary Victor, des ouvrages de Yenniva Ménard, Marie Alice Théard, entre autres ont été passés au peigne fin.

« Récemment on a eu des rencontres avec la poétesse et romancière Emmelie Prophète autour de son récit « Le bout du monde est une fenêtre », puis l’académicien Clotaire Saint-Natus qui intervenait autour de son recueil de textes « Poémature ». Sans oublier la participation de Milady Auguste auteur de l’ouvrage « En attendant le bout de la caverne », le poète américain Indran Amirthanayagam et le jeune poète Douglas Zamor qui s’investit depuis quelque temps dans la poésie.

Refrain littéraire accueillera, ce dimanche 12 mai 2019, l’économiste Etzer Émile pour un échange auteur de son ouvrage phare « Haïti a choisi de devenir un pays pauvre, les vingt raisons qui l’expliquent » et deux autres écrivains : Sergot Jacob et Creutzer Mathurin qui ont mélangé leurs encres pour produire « Économie politique et gouvernance de l’éducation en Haïti ». L’évènement se déroulera à la bibliothèque Michèle Tardieu de Pétion-Ville.

Djenika Mars a rappelé que Refrain littéraire compte dans un futur proche ouvrir une section jeunesse, toujours avec le même objectif d’inciter les jeunes à lire. Elle a également souligné que le club a déjà fait promener les participants et les livres au Centre Culturel Pyepoudre, au Parc historique de la canne à sucre et au Festival arts. Une manière, selon elle, de faire circuler le savoir un peu partout dans le pays par ces temps moroses.

Schultz Laurent Junior



Articles connexes


Afficher plus [3715]