S'identifier Contact Avis
 
31.47° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Clin d’œil sur le lancement de la commémoration des 500 ans de « renaissance » de Léonard de Vinci en Haïti

Clin d’œil sur le lancement de la commémoration des 500 ans de « renaissance » de Léonard de Vinci en Haïti








Comme annoncé, le Centre d’art a été le théâtre du lancement de la commémoration des 500 ans de « renaissance » du célèbre peintre Léonard de Vinci en Haïti. Une foule immense, en majorité des amants de l’art, s’est déplacée pour prendre part à cet événement.

De nombreux étudiants en art, des artistes, des professeurs d’université, des mécènes, pour ne citer que ceux-là, ont été les témoins de cette activité inédite dans le pays, en vue d’échanger des idées sur l’universalité du personnage Léonard de Vinci comme peintre, urbaniste, poète, architecte, ingénieur, sculpteur, anatomiste, etc. L’événement a été lancé par la présentation du buste de Léonard de Vinci au grand public par son sculpteur Lobenson Civilma.

Il y a eu ensuite la présentation des membres de l’équipe artistique et leurs œuvres. Des artistes comme Jean Baptiste Gervais Fabian, Jean Caleb Naissance, Godson Antoine, Emmanuel Pierre, Schneider Léon Hilaire, et la seule femme de l’équipe, Danaée Bien-Aimé qui ont surtout utilisé les techniques du peintre Léonard de Vinci dans leurs œuvres.

Suivant l’itinéraire de cette grande journée, une conférence a été prononcée par l’artiste et directeur général de l’ENARTS, Philippe Dodard, autour du thème « Léonard de Vinci et des artistes haïtiens à la croisée des chemins ». Le conférencier a d’abord présenté la biographie de Léonard de Vinci en s’accentuant un peu sur sa naissance en Italie à Vinci et sur sa mort en France à Embroise.

Le directeur Philippe Dodard a présenté largement les trois œuvres majeures de l’éminent peintre honorées à travers le monde entier. Parmi elles, nous retrouvons L’homme Vitruve : le célèbre dessin annoté réalisé par Léonard de Vinci vers 1490 à la plume encre et lavis sur papier. Il s’agit de l’allégorique emblématique de l’humanisme « de l’homme au centre de tout, homme au centre de l’univers » de la mesure et de la représentation du monde. Il a mis l’accent sur l’inestimable valeur du portrait de Mona Lisa Gherardini peint par Léonard de Vinci conservé au Musée du Louvre (La Joconde). Sans oublier « Le sourire de la Joconde » qui est le premier sourire représenté dans l’histoire de la peinture. En dernier lieu vient « La Seine » qui est l’un des tableaux emblématiques de tous les temps. Une grande fresque peinte par Léonard de Vinci entre 1495 et 1498 sur le mur de Santa Maria Delle Grazie à Milan, le tableau où est présenté Jésus et ses disciples (Le dernier souper) alors qu’il s’agit d’une anecdote biblique, ce tableau est bien plus qu’une scène religieuse de par sa composition extrêmement complexe. Le directeur Philippe Dodard a enfin loué les travaux des expositeurs visant à valoriser Léonard de Vinci à travers leurs différentes œuvres.

Cette activité est une preuve de reconnaissance des artistes haïtiens envers Léonard de Vinci pour son travail étoffé dans la peinture et la sculpture. Les artistes haïtiens comme toutes autres nations ont voulu remercier ce grand homme pour les techniques d’art qu’il leur a léguées.

Ce grand événement a été clôturé avec des discussions sur les techniques et l’empreinte de Léonard de Vinci dans la peinture et la sculpture haïtienne.

Rose Karlande Dérosier



Articles connexes


Afficher plus [3715]