S'identifier Contact Avis
 
31.47° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Le troisième numéro de la revue Trois/Cent/Soixante est en circulation

Le troisième numéro de la revue Trois/Cent/Soixante est en circulation








Responsables et contributeurs de la revue Trois/Cent/Soixante s’étaient réunis à la librairie la Pléiade le 10 mai dernier en vue de procéder au lancement du troisième numéro de la revue Trois cent soixante consacrée à « la marchandise ». Ce numéro de Trois/Cent/ Soixante huit pages tout est dit ou montré de la marchandise de manière irrésistible avec des reportages, des récits par l’image et des interviews.

La marchandise comme grille, cage, voie lutte, détournement, création, échange, nostalgie, fétiche et humanité, la revue poursuit ses explorations visuelles, intellectuelles et politiques pour engager le public à la compréhension et la réinvention de notre réel et de nos imaginaires communs. « Alors que nous nous engagions vers la confection de ce numéro, de nombreux thèmes nous tournaient autour : corruption, dématérialisation du commerce et des finances, fuite des cerveaux, marché informel, monnaies imaginaires, esclavage, marketisation de la culture… Autant de thèmes à potentiellement explorer, creuser, pour répondre à l’urgence d’une action et d’une compréhension du réel paradoxalement toujours plus difficile, là même où les canaux d’information n’ont jamais été aussi anarchiquement nombreux. Un mot pouvait à notre sens ramasser ce fol chaos de problèmes : Marchandise »

Pour ce 3e numéro consacré à la « Marchandise » l’anthropologue Vincent Joos signe un article à quatre mains, avec Laura Wagner, tout aussi anthropologue, intitulé Manje Lakay : globalisation, terroirs et identités. Laura Wagner (texte en créole) et Vincent Joos (texte en français) retracent la manière dont les Haïtiens créent des espaces d’appartenance par le biais de la cuisine, et comment les entreprises agro-alimentaires proposent des produits qui visent à capter ces besoins identitaires.

Ancienne ministre à la condition féminine, membre et aujourd’hui matriarche d’un véritable clan familial engagé pour la démocratie en Haïti, Adeline Chancy s’est prêtée à l’exercice de la conversation intime pour la rubrique Dodine du troisième numéro de la revue Trois/Cent/Soixante, accompagnée de sa nièce, la réalisatrice Rachèle Magloire. L’entretien complet est à découvrir dans « Marchandise »

Dans ce présent numéro, Renaud Hourcade, docteur en sciences politiques et chercheur au CNRS, répond aux questions de Dimitri Bechacq et nous livre des clés pour comprendre comment, se saisissant de la mémoire esclavagiste, le politique écrit le passé ; et comment, traduite en espace physique et symbolique, la mémoire se trace dans la ville. Renaud Hourcade a étudié les politiques mémorielles de trois anciens ports de la traite esclavagiste : Nantes, Bordeaux et Liverpool. D’autres entretiens sont également à lire dans « Marchandise ».

Schultz Laurent Junior



Articles connexes


Afficher plus [3715]