S'identifier Contact Avis
 
36° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
« L’éternité des cathédrales » en cadeau au public Petit-Goâvien

« L’éternité des cathédrales » en cadeau au public Petit-Goâvien








Adlyne Bonhomme a signé son recueil de poèmes « L’éternité des cathédrales » à la bibliothèque municipale de Petit-Goâve, le dimanche 2 juin 2019.

Il était 3 heures de l’après-midi quand Adelson Elias, tout riant devant un public riche d’à peu près une vingtaine de participants (tous des férus qui ne jurent au final que par la poésie), avait levé les rideaux de l’activité.

Une présentation de l’auteure suivie de lectures de quelques bribes de son texte entrecoupé de rythmes de compas légers, de rythmes jazzés et du blues de Ali Farca Touré a ponctué les premières minutes de ce moment extraordinaire passé dans ce fabuleux espace de la bibliothèque.

Le public, attentif et connaisseur de poésie, répondait bien aux extraits du texte et, à un moment donné, ovationnait l’auteure debout.

Comme il a été prévu, une causerie animée par Billy Doré a été présentée. L’intervenant a gratifié l’assistance d’un bel exposé qui proposait, entre autres d’entrevoir le chemin fait par les femmes depuis de longues années pour s’arracher le droit aujourd’hui de devenir ce qu’elles veulent être dans la société (auteures, par exemple). C’est-à-dire être libres et capables de jouir de leur liberté pleinement. D’imposer ce qu’elles peuvent avoir comme talent.

Un débat important et nécessaire s’était par la suite enchainé. Avec un micro baladeur, presque tous les participants ont pu exprimer leurs points de vue par rapport au sujet abordé. Si certains voient déjà une victoire pour les femmes, d’autres, en revanche, y voient un chemin ouvert et entamé. Pour le bout duquel elles doivent continuer à se battre.

Le moment des dédicaces était venu, chaque spectateur, d’un air joyeux, s’est défilé vers la table de l’auteure pour prendre une photo et échanger quelques mots avant de se faire signer son exemplaire.

Le tout couronné par la prise d’une photo commune, Adlyne, vêtue d’un corsage noir et d’un jean rouge, calme comme elle seule, a remercié les amis d’avoir répondu à l’appel.

L’auteure rencontrera les écoliers sous la piste du lycée Faustin Soulouque, ce samedi 8 juin pour une séance qui leur sera dédiée. Seront organisés ateliers de slam et de création poétique.

Joce Kelly Louis



Articles connexes


Afficher plus [3785]