S'identifier Contact Avis
 
25.07° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Pour ses quatre ans d’existence, « Bonjou la Kilti » offre un bouillon culturel à sa communauté

Pour ses quatre ans d’existence, « Bonjou la Kilti » offre un bouillon culturel à sa communauté








L’association « Bonjou la kilti » veut marquer ses quatre ans de service au sein de la communauté socioculturelle d’une manière spéciale. Bouyon kiltirèl est le plat qui sera offert aux différents personnages : groupes, artistes, participants et invités d’honneur, le 27 juillet, au local de l’organisation à Delmas 32.

Dans ce bouillon, une avalanche d’activités culturelles telles : causeries, chants blagues, retour dans nos anciennes traditions, jeux traditionnels, exposition artisanale, des œuvres de plusieurs jeunes de l’association, dégustation de plats typiquement créoles seront proposés. Par cette initiative, les organisateurs et les dirigeants veulent rester en totale adéquation avec la philosophie de l’organisation qui promeut la valorisation et la conservation de tous ceux qui constituent la force de notre culture, d’où l’appellation : « Bonjou la kilti » qui est inhérente aux lignes de l’association.

Le jour de la célébration, des figures de la communauté artistique et littéraire seront honorées pour leurs services à la communauté et au développement et à l’épanouissement de l’association. Ils seront au nombre de trois, il s’agit de : Iléus Papillon poète, journaliste-sociologue, auteur de plusieurs recueils de poésies dont Tessons de rêves, 7 Priyè Lari ; Anivince Jean-Baptiste, récipiendaire du prix d’excellence GRAHN 2018, il a déjà publié des recueils poèmes très appréciés par la communauté, parmi eux : Miroir pour habiter l’absence, et Bèbè gòlgota. Et la jeune chanteuse Michel Lourdes-Mia interprète de chansons haïtiennes et étrangères. « Elle est en passe de débuter une carrière musicale professionnelle », a expliqué le coordonnateur général de l’association au cours d’une entrevue accordée au journal.

Avec son staff, le responsable s’est décerné un satisfecit, car, durant ces quatre années, ils ont formé plusieurs dizaines de jeunes dans différents domaines : l’artisanat, la danse, la culture en général. Un partenariat a été établi depuis trois ans avec l’Akademi kreyòl pour des séances de formation sur l’importance de la langue créole dans l’apprentissage maternel et la production littéraire.

Pendant ces quatre ans, plusieurs excursions ont été réalisées au profit des membres de l’association et de la communauté en général. « Parc historique de la canne à sucre 28 janvier 2017, MUPANHAH 25 mars 2017, Chute Boucan 24 juin 2017, Wynne Farm 30 septembre 2017, Ranch le Montcel 9 décembre 2017, Marchand Dessalines 24 mars 2018, Parc Naturel Quisqueya de Fond-Parisien 30 juin 2018 », a révélé le responsable.

Pour les années à venir, les dirigeants nourrissent l’ambition de rendre l’organisation nationale, en vue de permettre à d’autres jeunes de bénéficier des programmes de l’association. « Une séance de formation sur la gestion des catastrophes naturelles sera bientôt disponible surtout pendant la saison cyclonique du 1er juin au 30 novembre », a ajouté le coordonnateur qui invite d’autres jeunes à rejoindre les rangs de l’organisation, pourvu qu’ils portent un amour pour la culture, particulièrement celle de notre pays.

Eguens Renéus



Articles connexes


Afficher plus [4081]