S'identifier Contact Avis
 
23.31° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
L’association « Krèm lank » lance la 4e édition du Festival slam

L’association « Krèm lank » lance la 4e édition du Festival slam








Les slameurs des dix départements du pays sont invités, du 19 au 26 juillet, à prendre part à la quatrième messe annuelle du slam et de la poésie. Organisée sous le thème : « Di m yon ti pwezi » sous les auspices de l’association « Krèm lank », qui est plutôt versée dans la promotion de la culture haïtienne.

Si dans les trois éditions précédentes, les organisateurs se sont attardés dans la zone métropolitaine dans l’organisation des activités du festival qui s’engage à promouvoir le slam à travers ses nombreux adeptes, particulièrement les jeunes, qui sont pour la plupart dans la vingtaine. Cette année, les initiateurs de cette manifestation culturelle, qui met en exergue l’art oral, s’engagent à étendre les activités de la 4e édition dans plusieurs villes du pays, notamment dans la troisième ville du pays qui a accueilli cette semaine la star du ballon rond, Donald Guerrier. La ville de Jacmel, bastion des touristes et berceau des activités culturelles du pays, où à chaque carrefour un centre culturel est remarqué, accueillera également les activités du festival.

Si d’après les dires du responsable de programmation, la réussite de cette édition est incontournable, sachant que des dizaines de jeunes s’adhèrent de plus en plus à la pratique du slam un peu partout dans le pays, notamment dans les écoles, les églises, les soirées culturelles, le panorama nettement différent des éditions précédentes. Milord Anthony, pour sa part, cette édition se doit de ne pas répéter les erreurs précédentes, et cela est proche d’un défi à relever, car, nombreuses autres couches de la population qui affectionnent le slam seront touchées, au travers des ateliers qui sont en nombre croissant cette année, et un peu plus accessibles, car bon nombre d’entre eux seront tenus sur les places publiques.

Un atelier de restitution, suivi de spectacles sera organisé le samedi 13 juillet sur la place de Delmas 3 entre 16 h et 19 h, sous le thème : familiarisez-vous avec le festival slam Haïti. Tandis que, le dimanche 14 juillet, dans la même tranche d’heure, la place Hugo Chavez, non loin de l’aéroport Toussaint Louverture, accueillera une causerie autour du thème : Vous et moi, Hugo Chavez ! Parlons des contraintes, avec les slameurs Mechak Lebrun (LFD) et le directeur de programmation. La place Sainte-Anne hébergera un échange, mené par Mackender Jean, sous le thème : Citoyenneté et mauvaise gouvernance. Les Pétion-Villois auront leur part de la programmation le 27 et le 28 juillet entre 16 h et 19 h sur la place Boyer avec Bernabé Johnson, slameur très connu sous le pseudonyme Djerby Tek Tek qui interviendra sur la thématique : la poésie est une arme puissante.

Pour mieux desservir les intéressés, plusieurs équipes seront déléguées dans d’autres villes du pays dans le cadre de ce festival. « Des projections seront tenues à Jacmel, principalement à la Bibliothèque 3 Dumas » a fait remarquer le porte-parole du festival.

Eguens Reneus



Articles connexes


Afficher plus [4081]