S'identifier Contact Avis
 
27.52° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
« Jeux Dits Pwezi », bientôt deux ans

« Jeux Dits Pwezi », bientôt deux ans








Jeux Dits Pwezi célèbre son deuxième anniversaire, le 20 juillet prochain. Cette activité dénommée « Jeux Dits Pwezi » est le résultat concluant d’un groupe de jeunes voulant camper dans la ville de Jacmel un espace de divertissement et d’épanouissement. Elle devient, depuis 2017, tous les jeudis, dans la cité d’Alcibiade Pommayrac, le point de repère de plus d’un, notamment les gens de lettres.

Depuis environ deux ans, la ville de Jacmel se fait animer par une ambiance culturelle hebdomadaire, soit tous les jeudis. Ce n’est pas le fameux poète René Depestre qui déambule dans sa ville natale. C’est « Jeux Dits Pwezi » qui arpente divers espaces de la ville avant de s’installer convenablement au « Vieux Four ». Lequel bar situé à l’avenue Barranquilla. Ce nouveau podium donne l’accès à un nouveau public hostile aux activités dites triviales de se délecter.

Ayant constaté une baisse considérable d’activité culturelle notamment liée à la poésie, et voulant aussi apporter une distraction aux amants de ce genre littéraire, des jeunes fougueux résidant à Jacmel, dont Darlin Johancy Michel et Wilson Edmond (TiLanp), ont décidé de lancer cette aventure hebdomadaire. Dès lors, Jacmel connaît un espace alternatif où la poésie est à l’honneur.

Après avoir fait escale à « Lakou Trankil », ils le logent pratiquement depuis un an et demi au Vieux Four. Et, « Jeux Dits pwezi » devient le rendez-vous incontournable de tous les jeunes jacmélien.ne.s, en majorité les passionnés des activités réservées à la culture.

« Jeux Dits Pwezi » se résume par les soirées de récital, les prestations de diseurs et de slameurs, les ventes signatures de texte ou de disque. « Jeux Dits pwezi » s’est au fur et à mesure transformé en un espace où la poésie est à l’honneur. C’est un « lieu de rencontres pour les écrivains, notamment les poètes venant de divers horizons à Jacmel ».

À en croire le poète Darlin Johancy Michel, « Jeux Dits Pwezi » est cet espace offert aux gens de toutes classes sociales et économiques de se rencontrer et d’interagir autour des sujets d’intérêt. « C’est un véritable moment de détente pour tous les participants », balance-t-il.

Des jeunes de la cité d’Alcibiade Pommayrac n’ont pas caché leur satisfaction quant à l’implantation de cette initiative dans le chef-lieu du département du Sud-Est. Ralph Gédéon, jeune jacmélien, pense que l’initiative est louable à un moment où les valeurs culturelles sont quasi-inexistantes. Pareille pour cette jeune fille de 24 ans, originaire de Jacmel, sous couvert de l’anonymat affirmant que Jeux Dits Pwezi est cette initiative qui pallie les situations précaires sur le plan culturel principalement dans une ville qui a vu naitre le poète Ar Guens Jean Mary.

Le poète Inéma Jeudi, originaire de Jacmel est parmi les personnalités estimant que cette activité est un pari gagné pour le secteur culturel jacmélien. Parmi les activités qui éveillent l’esprit, selon Inéma Jeudi, « Jeux Dits Pwezi » s’est effectivement taillé une place.

L’auteur de « Le jeu d’Inéma » et « 100 powèm pou Castera youn pou Danmbala » ne cesse de faire l’éloge de cette activité, à tel enseigne il la qualifie de « flambeau allumé pour éclairer l’esprit des assoiffés de connaissances, de ceux qui veulent meubler leur tête ». « C’est un espace de retrouvailles et d’une ambiance digne de respect et d’amour des lettres modernes », souligne le poète.

Les organisateurs de cette activité culturelle entendent peaufiner continuellement leur menu afin de satisfaire leur public. Deux ans déjà pour « Jeux Dits Pwezi ». Les dés ont été jetés depuis le 20 juillet 2017 et le jeu continue donc d’attirer les passionnés de la poésie.

Billy Doré



Articles connexes


Afficher plus [3946]