S'identifier Contact Avis
 
29.35° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Youssoupha plaide pour un renforcement des liens culturels entre Haïti et l’Afrique

Youssoupha plaide pour un renforcement des liens culturels entre Haïti et l’Afrique








Le rappeur français, Youssoupha Makibi, né en République démocratique du Congo, qui s’était produit en concert, le 5 juillet dernier, au parc historique de la Canne-à-Sucre souhaite que les liens culturels entre Haïti et le continent africain soient renforcés. L’artiste trentenaire a tenu ses propos, au cours d’une visite de courtoisie dans la commune de Cité Soleil, plus particulièrement sur le chantier de « Konbit Bibliyotèk Site Solèy » en construction.

Haïti, ce bout de terre de vingt-sept mille sept cent cinquante kilomètres carrés (27 750 km2), habité par plus de douze millions d’habitants, entretient des liens directs avec l’Afrique.

Depuis notre indépendance, un relâchement de nos liens avec l’Alma mater se fait sentir, pour des raisons diverses, connues ou méconnues, voilées ou dévoilées. Ce constat flagrant interpelle le rappeur politique, qui retranscrit assez souvent l’état du monde dans ses textes. Aussi, plaide-t-il, pour un renforcement des liens culturels de ces deux peuples, ceci peut être fait selon l’artiste par la mise à la disposition de cette génération et pour celles à venir d’ouvrages, retraçant l’histoire de ces peuples dans les rayons des bibliothèques, des centres culturels , spécialement ceux du Konbit Bibliyotèk Solèy, qu’il a vivement conseillé aux initiateurs de ce projet, dont Louino Robillard qui s’est entretenu avec le Journal.

Ces documents auront pour rôle, d’après celui qui domine le rap français par son verbe et sa liberté de parole, de rapprocher culturellement les pays, qui, selon lui, ont été historiquement éloignés. « On a réussi à nous éloigner physiquement et historiquement, mais nous devons nous rapprocher sur le point culturel », ajoute l’un des dirigeants du Konbit Solèy, qui a rapporté les propos de l’artiste qui a visité tout le chantier : la salle d’informatique, la galerie, studios entres autres. Par ailleurs, le rappeur qui a vu certifier son quatrième album « NGRTD », sorti en mai 2015, disque d’or, estime qu’un prototype de projet comme celle de la bibliothèque peut être calqué sur d’autres projets, car elle permet de réunir presque toutes les forces vives, pour l’implantation d’un bien commun.

Louino Robillard a fait savoir que ceux, qui ont planifié et coordonné la venue de la star en Haïti, avaient convenu de déduire se 30 % des recettes des billets vendus par les dirigeants de la Bibliothèque pour être investis dans la construction du local. Sur un total de 84 billets vendus à 30 dollars américains, 553 dollars ont été alloués à la construction de l’espace. Ce projet coûtera 50 millions de gourdes. Seize millions de gourdes sont déjà collectées, avec 5300 donateurs, dix-huit mille livres, avec une ambition des dirigeants de réunir dix mille donateurs, a surpris Yousoupha, qui qualifie le projet de méga projet a conclu l’imitateur de Konbit Bibliyotèk Solèy.

Euguens Rénéus



Articles connexes


Afficher plus [3946]