S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

La marie de Port-au-Prince siffle la fin des, Car wash party

La marie de Port-au-Prince siffle la fin des, Car wash party



Dans un communiqué datant du 13 août 2019, l'Administration communale de Port-au-Prince annonce avoir interdit la tenue des Car wash party sur toute l’étendue du territoire communal. « L'Administration communale de Port-au-Prince informe les comités de quartier, associations, groupes, organisations et les vacanciers en général que les activités récréatives baptisées, Car wash party qui ont lieu dans divers quartiers de la capitale durant les vacances d'été prendront fin le dimanche 18 août 2019" lit-on dans cette note.


Les programmes de Car wash party prendront fin le 18 aout 2019. Cette activité a suscité de nombreux débats au sein de la société haïtienne. Plusieurs acteurs du monde socio culturel haïtien se sont prononcés sur le bon sens d'une telle initiative qui avait permis aux jeunes de se défouler dans les rues de plusieurs communes de la région métropolitaine durant les vacances estivales 2019. Devenu la nouvelle attraction populaire chez les jeunes, le Car wash party avait suscité de vives polémiques et fait désormais l’objet des préoccupations des autorités.

Déjà le commissaire du gouvernement prés du tribunal civil de Port- au-Prince Paul Eronce Villard avait passé des instructions à la Direction départementale de l’Ouest de la Police nationale d’Haïti afin que tous les jeunes de moins de dix-huit ans participant à cette activité soient arrêtés. Mais cela n a pas empêché que même les enfants en ont pris part en dépit de cette interdiction. « Comment une telle décision serait-elle appliquée » se demandent plus d’un pour une activité qui se fait au grand jour et sur les places publiques. « C’est le symbole d’un État failli » a soutenu un observateur avisé. D’autres personnes se sont offusquées du côté sans gêne de ce type d’activités. « Les passants n’ont rien à voir dans leurs jeux pourquoi les participants s’amusent-ils à arroser les passants ».

Malgré les plaintes et les protestations, enfants et jeunes s’adonnent à cœur joie à cette activité souvent sous le regard de leurs parents. Poussés par les décibels d’un disc jockey, les participants s’aspergent mutuellement en pleine rue. Dans une courte entrevue accordée au journal Le National, une institutrice a fait remarquer qu’il était grand temps de mettre un terme aux Car wash party. Selon, elle, c’est parce que l’État haïtien a failli a sa mission qui consiste à encadrer et accompagner les jeunes dans leurs désirs de s’épanouir et se divertir.

Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [4218]