S'identifier Contact Avis
 
29° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Prix Goncourt 2019 : réimpression, gain... Ce que va changer le prix pour Jean-Paul Dubois

Prix Goncourt 2019 : réimpression, gain... Ce que va changer le prix pour Jean-Paul Dubois



PRIX GONCOURT 2019 - Le Goncourt 2019 a été remis à Jean-Paul Dubois, pour son livre "Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon". Un prix prestigieux qui fait bien sûr grandir considérablement les ventes.


Ce lundi, c'est donc Jean-Paul Dubois qui a remporté le prix Goncourt 2019 pour son roman "Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon", publié en août dernier aux éditions de l'Olivier. Le prix Renaudot a quant à lui été remis à Sylvain Tesson pour "La panthère des neiges" (Gallimard). Pour le lauréat du prix le plus prestigieux de la littérature française, réputé discret et peu présent dans les médias, il s'agit bien sûr d'une consécration, mais ce prix est également une publicité considérable pour Jean-Paul Dubois.

Les chiffres de vente qui suivent un prix Goncourt sont généralement spectaculaires : selon une moyenne calculée par l'institut GfK pour le magazine Livres Hebdo et dont Franceinfo se fait l'écho ce mardi, 367 100 exemplaires des romans récompensés ont été vendus pendant la période 2014-2018. Un chiffre impressionnant, surtout lorsque l'on sait que "seulement" 46 000 exemplaires de "Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon" ont été vendus depuis sa sortie - avant le Goncourt -, toujours selon l'institut GfK. Les éditions de l'Olivier, conscients de la demande grandissante à venir pour le roman de Jean-Paul Dubois, va procéder à la réimpression du livre à 220 000 exemplaires, indique Franceinfo également. Le prix Goncourt, enfin, récompense directement l'heureux élu... d'un chèque symbolique de 10 euros !

Jean-Paul Dubois, lauréat du prix Goncourt 2019

Jean-Paul Dubois a donc remporté le Goncourt pour Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon, un roman plein de nostalgie, sur le thème du bonheur perdu. Bernard Pivot, président du jury du Goncourt, avait décrit cet été ce roman comme étant "original, captivant de bout en bout, puissant, émouvant...". Un roman empreint de fraternité, mais aussi marqué par un sentiment de révolte face à toutes les formes d'injustices.

L'écrivain, âgé de 69 ans vit à Toulouse et y écrit ses livres au mois de mars, une fois tous les trois ou quatre ans, en 31 jours. Jean-Paul Dubois a poursuivi des études de sociologie et a été journaliste. Il a publié une quinzaine de romans au cours de sa vie, ainsi qu'un essai et des nouvelles. Assez secret, l'écrivain donne peu d'informations sur sa vie privée. Son précédent roman, La Succession, avait déjà été sélectionné pour le prix Goncourt. En outre, il avait également reçu le prix Femina en 2004, et le prix du roman Fnac la même année, pour son roman Une Vie française. Cinq de ses romans ont été adaptés au cinéma. Manifestement gêné devant les caméras, il a déclaré à BFMTV : "Je ne suis pas fait pour ce genre de chose. Déjà en tête à tête c'est difficile, là c'est quasiment impossible" Et d'ajouter : "C'est assez irréel. [...] Je serai à peu près le même demain que je l'étais ce matin".

Sylvain Tesson, lauréat du prix Renaudot 2019

Alors qu'il ne figurait pas sur la liste des finalistes pour le prix Renaudot, le voyageur et écrivain Sylvain Tesson a remporté ce lundi le prix Renaudot 2019. La Panthère des neiges se présente comme un manifeste en faveur de l'écologie et de la défense des animaux, le tout dans un style qui "claque". Le jury du prix Renaudot voulait récompenser cette année un livre qui a un propos, du style et des lecteurs, selon BibliObs.

Sylvain Tesson est connu pour sa passion des voyages. Après une khâgne, il est devenu géographe et a fait le tour du monde en bicyclette. L'aventurier a également traversé l'Himalaya et participé à des expéditions archéologiques au Pakistan et en Afghanistan. Dans son essai autobiographique intitulé Dans les forêts de Sibérie, il raconte les six mois solitaires qu'il a passés sur les berges du lac Baïkal. En 2015, il chute d'un toit d'une hauteur de dix mètres alors qu'il pratiquait sa passion, il en gardera des séquelles à vie. Sylvain Tesson a écrit de nombreux récits de ses voyages, ainsi que des essais et des nouvelles, et il a réalisé plusieurs documentaires. En 2009, il a obtenu le prix Goncourt de la nouvelle, et en 2011 le prix Médicis essai pour Dans les forêts de Sibérie.

Prix Goncourt 2019 : liste des nommés

Voici qui figurait face à Jean-Paul Dubois sur la liste des prétendants :

• Amélie Nothomb était en lice pour son best-seller annuel, intitulé Soif et publié chez Albin Michel, un roman dans lequel l'autrice se met dans la peau de Jésus Christ, avant sa crucifixion. C'est la troisième fois que l'auteure belge fait partie du carré final de la sélection du prix, après 1999 et 2007.

• Jean-Luc Coatalem était en lice pour La Part du fils, publié chez Stock. Dans ce récit, l'écrivain mène l'enquête sur le décès de son grand-père, mort dans les camps de concentration. Il est également en course pour le prix Renaudot.

• Olivier Rolin était dans la course avec Extérieur monde, livre inclassable, dans lequel l'auteur voyage parmi ses voyages, sorte d'anti-mémoires.

Prix Renaudot 2019 : liste des nommés

Sylvain Tesson a donc remporté le Renaudot 2019 pour "La panthère des neiges". Il n'était pourtant pas sur la liste des retenus par le jury qui était celle-ci :

• Victoria Mas était en lice pour le prix Renaudot avec Le Bal des folles, son premier roman. Le livre retrace l'histoire de femmes enfermées dans l'asile psychiatrique de la Salpêtrière au XIXe siècle.

• Dans La Maison, d'Emma Becker, le thème des femmes et de l'enfermement sont également centraux puisque l'auteure relate les deux ans qu'elle a passés dans une maison close à Berlin.

• Jean-Noël Orengo concourait pour son livre Les Jungles rouges, qui traite de la renaissance de l'extrême-Orient.

• Abdourahman A. Waberi racontait dans son roman Pourquoi tu danses quand tu marches ? l’histoire d’un homme vivant entre Djibouti et Paris. Son roman est publié chez Lattès.

• Jean-Luc Coatalem était en lice pour Goncourt 2019 mais aussi pour le Renaudot 2019, avec son livre La Part du fils.

Source: linternaute.com




Articles connexes


Afficher plus [4172]