S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Le ministère de la Culture détermine un cadre de protection de certains éléments du patrimoine haïtien

Le ministère de la Culture détermine un cadre de protection de certains éléments du patrimoine haïtien



La singularité de la culture haïtienne est la combinaison d’une histoire passionnante et une terre riche de patrimoines matériels et immatériels. Conscient de cet état de fait, le ministère de la Culture a décidé de protéger des éléments importants de cette richesse nationale. Le ministère a publié un communiqué y relatif que le journal reprend, ci-après, in extenso.

« 21 octobre 2019

Le ministère de la Culture et de la Communication informe la population en général, les spécialistes de la culture, du patrimoine, les communautés locales, les porteurs ou détenteurs du patrimoine immatériel en particulier que le « Rara et ses différentes manifestations territoriales », la « musique et la danse du Compas », la « contredanse », le « savoir et le savoir-faire lié à la technique du tracé du Vèvè », les « techniques de production de masques en papier mâché de Jacmel », de la préparation traditionnelle de la « dous Makòs de Petit-Goâve », du « konparèt de Jérémie », du tchaka, les techniques de la préparation traditionnelle du « lalo » de l’Artibonite sont officiellement inscrits au Registre national du Patrimoine culturel haïtien, administré par la Direction du Patrimoine culturel de l’institution.

Le ministère de la Culture et de la Communication, conformément à l’article 215 de la Constitution et en application des articles 1 et 2 de la Convention pour la sauvegarde du Patrimoine immatériel ratifié par le Parlement le 19 février 2019 d’une part, et l’alinéa 2 de l’article 4 du décret sur le Droit d’auteur et des droits voisins pris en 2005 ; d’autre part, informe la population en général et les spécialistes, les communautés locales, les porteurs ou détenteurs du patrimoine culturel immatériel en particulier que ces éléments du patrimoine culturel immatériel sont désormais protégés par la loi.

En conséquence, toute exploitation commerciale est soumise aux dispositions légales susmentionnées.

Jean Michel LAPIN
Ministre »

Rappelons que ce communiqué est publié quelques mois après que le directeur de cabinet du ministre de la Culture, Pradel Henriquez, avait déclaré que l’État va s’inscrire dans un vaste processus d’inventaire des biens culturels immatériels. M. Henriquez avait tenu ces propos le vendredi 5 juillet lors de la cérémonie de clôture de l'atelier du projet « Renforcement pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel »

Eguens Renéus.




Articles connexes


Afficher plus [4218]