S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Vanessa Dalzon signe Opération Rupture ce jeudi 14 novembre

Vanessa Dalzon signe Opération Rupture ce jeudi 14 novembre



Vanessa Dalzon est née le 1er novembre 1996 signera son tout premier ouvrage à Vivano le jeudi 14 novembre. L’évènement accueillera un cocktail musical, aux saveurs jazzées de l’école de musique Catts Pressoir quelques heures avant la vente signature. L’auteur a accordé un entretien au Journal le National.


Le National : Vanessa Dalzon hormis vos collaborations avec plusieurs médias , vous avez pensé à investir la littérature?

Vanessa Dalzon : L’écriture a été presqu'une urgence. Je lisais beaucoup enfant. Je lis toujours en fait et à un moment, il est venu une nécessité d'écrire et c'est là que ça a commencé. J'écrivais des nouvelles à l'école. Et à Balistrad aussi et cela a débouché sur le livre finalement.

L.N. : Avec quel genre littéraire êtes-vous le plus compatible?

V.D.: J'écris des nouvelles, surtout. Et je fais beaucoup de reportages ainsi que des portraits.

L.N. : Bon nombre d’auteurs ont une inspiration plurielle, c’est le cas pour vous?

V.D.: Ma muse diffère en fonction des sujets. Mais je m'inspire de ce qui passe dans mon entourage en général pour écrire.

L.N. : Vos sujets sont générés par le vécu quotidien?

Mes sujets viennent de ce qui me tient à cœur, un moment donné. Quelque chose qui me parle pendant une période peut inspirer un texte.

L.N. : Ce 14 novembre vous prendrez rendez-vous aux convives pour la signature de : Opération Rupture. Que propose le livre?

V.D.: En effet. Opération Rupture est mon premier ouvrage. Il s'agit d'une histoire au cours de laquelle Nessie, le personnage principal, essaie de se remettre d'une rupture. Et les autres protagonistes compliquent quelque peu sa tâche. J'emprunte la phrase d'un collègue à propos du livre pour en parler: Opération-Rupture est une histoire de rupture dont l'amour est le refrain.

L.N.: D’où est venue l’idée?

V.D.: Opération-Rupture a été d'abord une chronique publiée dans les colonnes de Balistrad pendant 22 semaines. Le public ayant réclamé l'histoire complète, j'y ai donc ajouté la suite et en a fait l'ouvrage. La préface du livre a été écrite pas Alain Délisca, le directeur exécutif de Balistrad

L.N.: C’est votre tout premier ouvrage, est-ce le début d’une carrière?

V.D.:Évidemment je vais continuer à écrire. Publier d'autres ouvrages. Continuer à travailler dans les médias.

L.N. : Quelqu’un qui écrit est d’abord un lecteur, êtes-vous influencée par les auteurs que vous lisez?

V.D.: Tout à fait, les écrivains modèles, comme Danielle Steel, Paulo Coelho, Barbara Taylor Bradford, Guy des Cars, Margaret Papillon, Kettly Mars, m’aident à parfaire mes productions littéraires.

L.N. : Au-delà de la vente signature, le public aura droit à d’autres activités ?

V.D.: Bien sûr, il y aura juste deux formations musicales qui assureront l'animation. Le public sera émoustillé par les bonnes notes jazzées de l’orchestre de l’école de musique Catts Pressoir.

L.N. : La vente signature de Vivano est la première, d’autres viendront allonger la liste?

V.D.: Oui, d'autres séances sont prévues. Les autres dates seront annoncées prochainement.

Le National: Un petit mot pour les jeunes filles qui s’investissent dans la littérature?

Vanessa Dalzon : Osez. Là où il y a la volonté, Dieu tracera toujours un chemin pour vous. Et surtout, lisez, instruisez-vous. Trouvez des modèles et créez votre voie.

Propos recueillis par
Eguens Renéus.




Articles connexes


Afficher plus [4218]