S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Conférence inaugurale du professeur émérite Claude Dauphin à l’UQAM

Conférence inaugurale du professeur émérite Claude Dauphin à l’UQAM



Le département de musique de l’Université du Québec à Montréal l’UQAM invite le public à participer à la conférence inaugurale de Claude Dauphin le mardi 19 novembre 2019 au pavillon de musique de l’UQAM. Cette conférence, sur le thème « Musique classique d’Haïti et transgression de l’imaginaire esclavagiste », soulignera l’accession de Claude Dauphin au titre de professeur émérite de L’UQAM.


La conférence inaugurale du professeur Claude Dauphin au titre de professeur émérite de l’UQAM est organisée notamment en partenariat avec la chaire UNESCO-UQAM, mémoire d’encrier le CIDIHCA, la faculté des arts de l’UQAM, le centre NA Rive, la Maison d’Haïti, etc. Avec la participation de Chantal Lavigne (Soprano) et David Bontemps (pianiste), quelques pièces musicales haïtiennes seront interprétées. Claude Dauphin, né à Gonaïves dans le département de l’Artibonite, vit au Québec depuis 1969. Il a effectué des études musicales à l’École normale de musique à Montréal à la faculté musique de l’Université du Québec. Il détient avec maitrise en ethno musicologie de l’Université de Montréal (1981) avec une thèse importante sur la musique haïtienne en trois fascicules (1978-1979-1980), guide d’organologie haïtienne (1980) et de nombreux articles dans des revues étrangères spécialisées. Il est l’auteur de « Brit Kolobrit » introduction méthodologique survie de trente chansons enfantines haïtiennes accueillies et classées progressivement en vue d’une pédagogie musicale aux Antilles aux Éditions Naaman en 1981. Cinq ans plus tard, il a publié « Musique du Vaudou » : Fonctions structures et styles aux Éditions Naaman en 1986. Dans son livre Panorama de la littérature haïtienne de la diaspora, Pierre Raymond Dumas a salué le travail de Claude Dauphin dans la sauvegarde de notre tradition orale qui mérite d’être salué et vulgarisé.

« Quoi de plus étonnant et d’éloquent que de redécouvrir dans ce recueil les chansons qui ont bercé notre tendre enfance et qui hantent aujourd’hui encore nos vertes années ! Telles par exemple : « Zim pim bo-ou/ Chiré soulié bo-ou/ Sa pa dim anyin bo-ou / Manman-m s33 koutirié / Papa-m sé kodonié. « etc.- « Ti zouazo koté ou pralé ? Ma pralé kay fiyèt lalo / F. Lalo kon-n manjé ti moun / Si oualé la manjé ou tou (Brit kolobrit), etc.- « Dans mon chemin j’ai rencontré/ la fille du coupeur de paille / Dans mon chemin j’ai rencontré/ La fille du coupeur de blé « (La fille du coupeur de paille), etc. Bref, un recueil conçu avec art et amour où pédagogues et animateurs pourront puiser de nombreuses idées. Avec la Musique du vaudou, Claude Dauphin défend et illustre ses thèses sur l’inventivité, la richesse et la vitalité de la culture populaire haïtienne. À travers ce nouvel itinéraire de la méthode scientifique, l’auteur passionné par les mythes vaudouesques de la vitalité et la littérature ethnologique, brosse un bilan foisonnant d’une musique à nœuds dont l’absence de références et le trop-plein ne cessent de le hanter. C’est aussi le défi relevé par Dauphin : dénouer l’écheveau, rendre à César, pardon, à Rada – et à Rara – ce qui leur revient : le vaudou comme musique devient plus lisible, comme un palimpseste sous le grimoire. Riche et complexe, salutaire et incontournable, ce travail de déblayage, où l’effort d’explication rationnelle domine, laisse pressentir l’envergure d’une percée didactique dont toute l’importance n’a pas encore été mise en relief la « Musique du Vaudou « de Dauphin est le résultat d’une recherche assidue, patiente et décapante. L’avenir, c’est la musique racine (qui sait ?). Et, croyez-moi, on est pressé ».

Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [4218]