S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Un double événement pour Fedia Stanislas, ce 10 décembre

Un double événement pour Fedia Stanislas, ce 10 décembre



Le 43e Prix Deschamps sera remis à lauréate 2019 Fedia Stanislas le 10 décembre 2019 pour son roman Konfidans. Un peu plus tard dans la journée, aux alentours de 16 h, elle sera en signature toujours à l’hôtel où la cérémonie doit se dérouler. Le grand public est convié. L’ancienne collaboratrice du journal Le National a répondu aux questions du journal. Elle parle de ce tournant dans sa vie d’auteure.

Le National : Vous êtes couronnée, cette année, par le Prix Deschamps. Comment vivez-vous cette reconnaissance de votre travail?

Fedia Stanislas : Ce prix m'encourage à travailler davantage et continuer à écrire pour apporter du nouveau dans la littérature haïtienne. Avec ce prix, je suis dans l’obligation d’améliorer la qualité de mes prochaines productions littéraires, de manière continuelle.

L.N. : Comment se déroulera la première vente-signature de « Konfidans » ?

F.S. : Effectivement. Je serai en signature le 10 décembre à l'hôtel el Rancho à compter de 4 h de l'après-midi. Il s’agit d’un roman réaliste, féministe qui aborde des thèmes comme : la migration, la misère, la pauvreté, la prostitution, les violences faites aux femmes. Des thèmes qui sont assez complexes, mais qui ne s'écartent pas de la réalité haïtienne. En lisant Konfidans vous pouvez comprendre la réalité de la société haïtienne

L.N. : Que vous apporte ce prix ?

F.S. : La cérémonie de la remise du prix aura lieu une heure avant la vente signature avec la participation de quelques invitées spéciales, comme des responsables de la Maison Henri Deschamps, de la fondation Lucienne Deschamps, des membres du jury et d'autres invités de marque. Cependant, la cérémonie est ouverte au grand public.

L.N. : Il y aura d’autres rencontres avec le public

F.S. : Après la vente signature nous communiquerons aux lecteurs où ils peuvent trouver Konfidans, ainsi que les autres ventes signature programmées.

L.N. : Vous travaillez sur un autre projet?

F.S. : J'ai un projet en cours. Mais je veux, avant, laisser Konfidans poursuivre son chemin.

L.N. : Vous serez en signature à Festival literati Kreyòl?

F.S. : Sans doute. Le 5 décembre je serai à Jaden samba avec deux autres récipiendaires du Prix Deschamps soit Saïka Ceus l'auteure de Tifi et Jn Baptiste Pauris pour parler de notre de la littérature créolophone et les raisons qui nous poussent à écrire en créole.

L. N. : Native de Jérémie, avez prévu une activité pour le public de votre ville?

F.S. : Des jeunes de Jérémie se préparent pour m'accueillir le 22 décembre. Ils organiseront une soirée en mon honneur, suivie il y d’une causerie, déclamation de textes avec la participation d'autres jeunes écrivains de la ville.

Le National : Auriez-vous un conseil à donner à postulant pour le Prix Deschamps 2020 ?

Fedia Stanislas : D’abord, une préparation méticuleuse avant la soumission de la candidature. Ensuite. Le candidat devrait aborder des thèmes qui peuvent retenir l'attention du jury.

Propos recueillis par :

Eguens Renéus




Articles connexes


Afficher plus [4218]