S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Refrain littéraire s’investit auprès des enfants

Refrain littéraire s’investit auprès des enfants



Cette sortie de Refrain littéraire pour la section jeunesse se tiendra le samedi 7 décembre 2019 à Planète Mars sur la route de Frères entre 14 h et 17 h. Djenika Mars, porteuse de ce projet, croit que les enfants ont besoin de s'épanouir, de faire travailler leur imagination, surtout après la crise que vient de connaître le pays. Ainsi cette édition est totalement dédiée aux enfants. 5 auteurs, la bibliothécaire Guerdie Pelissier et une psychologue présenteront 5 ateliers de lectures pour des enfants de 2 à 15 ans ; 1 atelier d'écriture pour les enfants de 8 à 13 ans et une séance de formation liée à l'enfance (tranche de 4 a 15 ans). Des moments de détentes, des jeux éducatifs sont prévus et les auteurs présents signeront leurs ouvrages. À quelques jours de la tenue de cette manifestation culturelle, Djenika Mars répond aux questions de Le National.

Le National : Pourquoi s’investir dans des activités littéraires?

Djenika Mars : Je n'ai pas fait le choix des activités culturelles. Elles m'ont choisie. Mon premier travail a été dans un centre culturel à Jeremie. Je me suis toujours retrouvée dans ce secteur. Par la suite, j'ai crée Refrain littéraire vu ma passion pour les livres.

L. N. : Et, vous adorez ?

D.M. : Je peux dire que je suis une personne qui aime bouger, quand il s'agit de préparer les activités de Refrain littéraire, c'est une vraie partie de plaisir. Et avec cette activité, je fais la rencontre des personnes qui partagent avec moi la même passion.

L.N. : Vous avez des projets en gestation?

D. M. : Étant donné que nous étions en période de « pays lock », nous n'avons pas pu réaliser certains dont un en particulier. Celui d'étendre le club au niveau national. Nous voulons porter l'initiative vers d'autres départements, parce que cette dernière est principalement pour la communauté haïtienne. Nous espérons que l'année 2020 sera calme et nous permettra de commencer cette tournée nationale.

L.N. : Satisfaite, jusque-là ?

D.M. : Je ne peux pas dire que je suis totalement satisfaite, nous avons beaucoup de travail à faire et du chemin à parcourir. Lorsque j'ai lancé l'initiative en février, après 2 mois nous avons reçu beaucoup de soutien. Les gens voulaient connaitre un peu plus sur ce que nous faisons et comment ils pourraient nous aider. C'est exactement le résultat que nous cherchions: toucher le maximum de personnes possible et rallier les jeunes à la cause.

L. N. : Refrain littéraire propose-t-elle un menu différent, des autres initiatives culturelles?

D.M. : Refrain littéraire est différent des autres parce que tout d'abord c'est une initiative innovante. Nous incitons les Haïtiens à lire. Ensuite, nous nous réunissons une à deux fois par mois en mettant l'accent sur la lecture d'au moins un livre, à chaque fois dans un cadre différent. Cela permet à beaucoup de lecteurs de s'accommoder en fonction de la zone qu’ils habitent. Le club n'est pas restreint il est ouvert au grand public. Nous acceptons la participation de n'importe qui du moment que celui-ci répond à l'exigence de la lecture du livre proposé. La partie la plus intéressante est que nous invitons les auteurs à prendre part aux séances. À ce moment, les lecteurs peuvent poser leurs questions sur le livre en présence de l'auteur. Quelquefois aussi, nous organisons des ventes signature selon la demande. Toutefois, nous restons ouverts à toute suggestion.

L.N. : Refrain littéraire va souffler sa première bougie, quelles sont les perspectives?

D. M. : Nous avons des événements en cours. Effectivement l'année prochaine Refrain littéraire aura 1 année. Nous allons organiser une série d'activités culturelles qui engloberont plusieurs champs durant 1 mois d’affilée.

L. N. : Est-ce difficile de faire lire?

D.M. : Nous avons rencontré beaucoup de difficultés au cours des quelques mois d'existence de Refrain littéraire. Nous avions eu beaucoup d'attentes qui n'ont pas été comblées. Mais nous aimerons remercier les journalistes et médias en général qui ont donné une visibilité à l'initiative. Sans eux, ce travail que nous faisons serait passé inaperçu. Refrain littéraire est pour la promotion et la pérennisation de la lecture et nous espérons que chacun devrait nous supporter parce que nous pensons pour la génération future.

Le National : Vous n’êtes pas seule dans cette merveilleuse aventure?

Djenika Mars : Refrain littéraire est certes mon initiative, mais j'ai une équipe qui travaille d'arrache-pied dans le but de donner satisfaction au public. Derlin Barthélemy est responsable de marketing et de la conception visuelle, Milady Auguste est vice-présidente et responsable de relations publiques, Annyde Bastien est responsable de communication, Kewenn Doll est responsable de la logistique, Bellevar Marc est membre et Jimmy Borgella partenaire officiel et conseiller.

Propos recueillis par :
Eguens Rénéus




Articles connexes


Afficher plus [4218]