S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Une soirée de jazz avec Pat Appelton, Matti Klein Soul Trio et Haïti Gospel Jazz

Une soirée de jazz avec Pat Appelton, Matti Klein Soul Trio et Haïti Gospel Jazz



Avec la participation de plusieurs artistes et musiciens venus de différents pays comme : l’Allemagne, les États-Unis, Cuba, la France, la Grande-Bretagne, la Guadeloupe, Israël, les Pays-Bas, le Canada, le pays à l’honneur, etc. La quatorzième édition du festival PapJazz propose jusqu’au 25 janvier 2020 aux jazzophiles haïtiens des concerts originaux. Sur la scène de l’université Quisqueya à Turgeau dans la soirée du lundi 20 janvier 2020. Pat Appelton et Matti Klein Soul Trio et Haïti Gospel Jazz ont enchanté le public haïtien dans un concert qui fera date.


19 h, une partie de la cour de l’université Quisqueya (UNIQ) était remplie comme un œuf. Le public composé de représentants du monde diplomatique en Haïti, d’étudiants de l’Uniq, de mélomanes qui attendaient les premières notes des artistes invités. Sur une scène décorée aux couleurs et aux logos du PapJazz 2020, et encadrée de deux écrans géants, une représentante de l’Ambassade d’Allemagne en Haïti dans ses propos de circonstances assez brefs a présenté en des termes élogieux Pat Appelton et son groupe. « La chanteuse née à Berlin d’une mère allemande et d’un père libérien avait déjà rencontré le succès dès l’âge de 18 ans », a-t-elle dit au public suspendu à ses lèvres. Dès l’intro, de ce premier récital à l’Uniq le saxophoniste qui accompagnait Pat Appelton était le maitre des lieux. Il dominait la scène avec le souffle léger de son instrument soutenu par les deux autres musiciens. Pat Appelton a fait son apparition sous les vivats du public. Vêtue d’une robe noire décontractée, elle a enchainé des titres de son répertoire. Un mélange de gospel et de jazz fut servi au public. La voix mélodieuse de la chanteuse ajoutée à son énergie folle a fait le bonheur de plus d’un.

Plusieurs compositions de la chanteuse allemande sont en anglais. Elles sont avant tout des chansons d’amour. Pat Appelton chante aussi agréablement en français. Ce qui a fait son charme et son originalité. Le public de l’Uniq était plus ou moins gâté « Je ne sais pas pourquoi je suis si heureuse d’être ici ce soir et j’espère qu’à travers la musique je vous transmettrai tout le bonheur possible » a-t-elle dit. Durant tout son récital, musique classique et jazz se sont mariés merveilleusement bien dans des compositions originales, vigoureuses et reposantes. Les musiciens notamment le claviériste et le saxophoniste ont la maitrise parfaite de leurs instruments. Ils ont également l’art de la composition et de l’improvisation. La complicité et la virtuosité de la chanteuse et ses accompagnateurs n’ont fait qu’accentuer ce sentiment de plénitude musicale ressenti par le public qui n’a pas manqué d’applaudir.

Dans l’interlude, il y avait le groupe Follow Jah qui créait à sa manière l’ambiance. L’auditoire, assis trop longtemps, s’était mis debout pour danser dans les rythmes entrainants et festifs de la musique rara. Ce premier récital à l’université Quisqueya proposé dans le cadre de la quatorzième édition du PapJazz s’est achevé avec la participation de Haïti Gospel Jazz emmené par le guitariste notoire Gerald Kébreau. Haïti Gospel Jazz a gratifié les convives de plusieurs morceaux dont « Li Kapab » une chanson qui proclame l’immensité et la grandeur d’un Dieu qui habite dans toutes les créations.

Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [5029]