S'identifier Contact Avis
 
33° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Rose-Marie Lamour, en amour avec la peinture et le mannequinat

Rose-Marie Lamour, en amour avec la peinture et le mannequinat



Dans la biographie de l’artiste peintre Rose-Marie Lamour, cette dernière exprime toujours sa reconnaissance envers l’artiste peintre Parizo Domond, qu’il a rencontré en juillet 2004, et qui allait influencer depuis son parcours. Artiste peintre et mannequin, c’est une femme déterminée qui se cherche entre ces deux passions, à la fois parallèles et complémentaires, qui mettent en avant les éléments comme la forme, les couleurs et le volume dans les espaces visuels et mobiles.

Des œuvres de tendances abstraites se sont multipliées depuis, dans les ateliers de cette femme artiste engagée dans la promotion de l’art et de la culture de sa terre natale, tout en projetant des œuvres universelles.

Des couleurs comme le bleu, le rouge, le jaune prennent place dans la palette de l’artiste qui cherche à illustrer l’histoire de l’art haïtien, avec des titres comme : « Fond bleu », « La musique », « Mariage de couleurs », « La campagne », entre autres.

Dans l’univers pictural de cette femme artiste, on sent ce besoin manifeste d’expression, d’extériorisation, de partage, de représentation, de communication, de libération, de l’exploration et de l’interprétation.

Dans « Hymne à la vie », le public jacmelien avait été invité à découvrir en 2012, une sélection d’œuvres de cette jeune artiste peintre à l’époque, qui visaient à renforcer la valeur esthétique et l’animation culturelle, lors de la fête patronale célébrée le 1er mai. On retiendra la participation de troupe théâtrale Zantray et les performances du groupe troubadour Marabout, lors de ce vernissage.

Dans l’après-midi du vendredi 27 avril 2012, l’hôtel Florita, offrait ainsi ses salles aux amants de la peinture haïtienne, pour découvrir ces morceaux de rêves partagés par l’artiste dans ses expressions les plus profondes et fécondes.

Des touches qui rappellent les artistes de Saint-Soleil, avec des fonds bleus, qui représentent des personnages comme ceux de Levoy Exil ou de Louisiane Saint-Fleurant.

Des portraits de personnages mythiques ou mystiques prennent place dans la danse des couleurs que cette artiste nous réinvente en permanence dans ses toiles et d’autres supports traditionnels largement utilisés par les artistes plasticiens de cette génération.

Déformation et transformations sont les deux modes opératoires qui incarnent les tableaux de Rose-Marie Lamour, qui semble-t-il est en amour avec les arts plastiques. En dehors de la peinture qui occupe une bonne partie de la vie de cet artiste, on retient d’autres activités comme le mannequinat dans la liste de la passion de cette femme qui entend porter le flambeau artistique de la ville de Jacmel, dans le département du Sud-Est d’Haïti.

Derrière le sourire rayonnant et rassurant de cette femme artiste, qui ne cache pas ses origines modestes, on retrouve dans son parcours ses multiples participations et initiatives en tant que membre du centre artistique FOSAJ.

Depuis quelques années, particulièrement entre 2017 et 2018, on observe une nouvelle dimension dans les plus récentes créations de l’artiste. De l’énergie, des figures et des symboles plus imposants se complètent dans les paysages et les personnages qui se réfugient dans les œuvres de Rose-Marie Lamour.

De l’amour de la peinture à la liberté de créer pour exister, RML nous invite dans un perpétuel voyage, entre les formes et les couleurs qui célèbrent la vie et la vision de l’artiste, le monde et la maturité de son talent conjugués au féminin pluriel.

Dominique Domerçant




Articles connexes


Afficher plus [4416]