S'identifier Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Baz Art propose un vendredi de l’art à la saveur chocolatée

Baz Art propose un vendredi de l’art à la saveur chocolatée



Ce 14 février marque la deuxième édition des activités de « Vendredi de l'art » de Baz'Arts. Ainsi, un menu spécial est proposé en parfaite adéquation à la célébration de la Saint Valentin, ce vendredi 14 février. Pharah Djine Colin, la responsable de communication s’est entretenue avec la Rédaction de Le National autour de cette édition.


Le National : Vous proposez un Vendredi de l’art tout à fait spécial ce 14 février. Quel est le menu?

Pharah Djine Colin : Nous avons au programme un récital de texte, une performance musicale avec Ré7 et Parasol jazz, un show tambour, une séance spéciale de caricatures et de portraits, une exposition de maillots et de bijoux. Et pour finir un spécial Photoshoot pour immortaliser le moment.

L. N. : Comment a été la première édition?

P. D. C. : Pour la première édition, le public a répondu à l'appel. Les artistes comme Shelo et Pakamò ont profité de cette activité pour faire connaître leur nouvel album au public.

L. N. : Y- aura-t-il un surplus pour l’édition 14 février?

P. D. C. : Contrairement au numéro du 13 décembre 2019, nous aurons un « spécial portrait pour couple » et de nouveaux artistes seront sur scène. Cette édition propose, une fusion entre l'art et l'amour, d’où est issu le thème de cet événement : « l'amour et l'art touchent les sens de tout être ». On propose également une dégustation de chocolat sous forme solide et liquide. Une nouveauté ajoutée au programme.

C’est vrai que le 14 février est dédié aux amoureux, mais c'est également un moyen que les capitalistes utilisent pour réaliser un peu plus de profits.

Nos artisans auront la possibilité d’offrir une activité culturelle à caractère local, des bijoux créoles seront exposés, des t-shirts, entre autres. Ainsi, les artisans profiteront de cette fenêtre d’opportunités pour écouler leurs produits.

L. N. : Un public cible ?

P. D. C. : Pour ce 14 février, nous ciblons essentiellement les jeunes universitaires. Nous voulons dans un premier temps réunir les universitaires autour d'une seule plateforme. Ensuite, nous voulons proposer un autre modèle d'épanouissement aux jeunes ; une alternative au « rabòday » qui prend des proportions assez larges dans notre société.

Le 14 février ne se résume pas seulement à la vente ou à l'achat du chocolat. Nombreux sont ceux qui ne peuvent s'en offrir et ceux qui veulent consommer autre chose. Fort de ce constat, Baz'Arts propose cette manifestation culturelle, car l'association veut changer la perception des gens de cette date qu'est le 14 février.

L. N. : Quelles sont les perspectives?

P. D. C. : Compte tenu de la situation incertaine du pays actuellement, les acteurs ne sont pas toujours disponibles. Nos prévisions viendront en fonction de l’évolution de la situation socio-économique du pays. On avait même prévu un spectacle de théâtre qu’on a dû annuler.

Le National :: Pourquoi le public devra-t-il faire le déplacement?

Pharah Djine Colin : D’abord notre activité est gratuite, ensuite nous proposons des attractions assez diverses, en passant par notre exposition de produits locaux, sans oublier la dégustation du chocolat.

Propos recueillis par:
Eguens Renéus.




Articles connexes


Afficher plus [4421]