S'identifier Contact Avis
 
32° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Après le beau carnaval national de Jacmel, des stands sont sabotés au Champ-de-Mars

Après le beau carnaval national de Jacmel, des stands sont sabotés au Champ-de-Mars



Des stands, visés par des individus non encore identifiés, sont en flamme au Champ-de-Mars qui se prépare à recevoir, dans moins d’une semaine, les festivités du Carnaval 2020. Une situation inattendue qui rend l’organisation de la plus grande manifestation festive et populaire du pays encore plus tendue. Pourtant, les 15 et 16 février 2020, la ville de Jacmel a accueilli pour la 28e édition de son carnaval national des dizaines de milliers de personnes venues de partout.


Le coup d’envoi officiel du carnaval national, qui s’est déroulé autour du thème: « Imaj Jakmèl, se imaj pa m » a été donné cette année à l’hôtel de ville en présence, pour la première fois, d’un président de la République. D’ordinaire, les chefs de l’État avaient l’habitude de venir le dimanche, cependant a martelé Marky Kessa, Jovenel Moïse, accompagné de sa femme Martine Moïse, du chef de gouvernement également ministre de la Culture Jean Michel Lapin, natif de la ville, du chancelier haïtien, également ministre par intérim du Tourisme, Bocchit Edmond, de Fritz Caillot, ministre des Travaux publics Transport et Communication et d’autres grands commis de l’État central et de la ville.

Cette année, les festivités, segmentées en trois parties (le défilé des groupes artistiques, celui des bandes à pied et des prestations de différents groupes musicaux) ont démarré depuis le samedi 15 février avec les groupes de la ville. Il y a eu La Saline naval, le carnaval des étudiants a fait savoir celui qui a pris la parole lors du lancement.

L’édile de la ville, pendant cette cérémonie, a remis officiellement les clefs de la ville au président de la République. Jovenel Moïse a passé en revue plusieurs sujets de l’actualité, lors d’une émission en multiplex, diffusée également par des stations de Port-au-Prince et des médias en ligne. En compagnie du numéro 2 de l’exécutif, Jean Michel Lapin, ils ont répondu à plusieurs questions brûlantes autour de l’actualité politique.

Les carnavaliers ont eu droit à un défilé artistique, reflétant la profondeur du travail des artisans de Jacmel qui ont mis en évidence l’histoire de notre pays. La performance « les négriers » est une véritable réussite en termes de couleurs et de symbole.

On a remarqué également des représentations des cochons créoles sans oublier le Nèg Mawon, Catherine Flon, les flibustiers, les boucaniers, les Taïnos, etc.

Des pastiches de personnalités ayant marqué l’histoire de la ville, comme Joseph Lambert, Edo Zenny, l’actuel maire Marky Kessa. Une partie très audacieuse du défilé a mis en scène des acteurs politiques dans le but d’inviter au dialogue. À plusieurs reprises, les forains ont montré au public un masque de Lilianne Pierre-Paul, journaliste très acide envers le pouvoir, en train d’interviewer le président de la République.

Un peu plus tard, une chorégraphie de danse Ibo a été présentée à l’avenue Barranquilla. Selon l’un des artistes, qui se sent très fier, ce rythme témoigne de la diversité rythmique de la culture haïtienne.

Plus d’une quarantaine de groupes défilés, des bandes à pied tels : Limyè rara, Family band, Modèl rara, ont foulé le bitume pour exposer le côté inventif et créatif des artisans de Jacmel. Dans l’intervalle, la pluie s’est invitée jusqu’aux environs de 17heures. Plus de peur que de mal, le défilé des bandes à pieds a pu reprendre. La troisième partie du carnaval, réservée au défilé des chars musicaux, a donné lieu à plusieurs prestations de chars musicaux, dont le Groupe « Krèm », le premier arrivé, suivi de Jouvenceaux, le groupe de la ville, Hotmen et 45 Soldiers. En fin de cortège, Decolay et les Invicibles, autre groupe de la ville, ont clôturé le défilé aux environs d’une heure ce lundi 17 février.

Les agents de la police Nationale D’Haïti étaient en grand nombre sur le parcours. Ils ont fourni un travail impeccable, grâce à un public hospitalier qui a eu une attitude fraternelle.

Notons que plusieurs postes de premiers soins du Centre ambulancier national étaient répertoriés sur le parcours, comme à Carrefour la Vallée ( entrée de Jacmel), à l’angle des avenues Barranquilla et 7 liberté, au stand officiel, à l’angle de l’avenue Barranquilla et de la rue Bourbon, à l’Aviation, etc.

Notons que le carnaval de Jacmel continuera pendant les 3 jours gras, avec des groupes régionaux.

Eguens Renéus.




Articles connexes


Afficher plus [4523]