S'identifier Contact Avis
 
34° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

John Bern Thomas au temps de Covid-19

John Bern Thomas au temps de Covid-19



Pandémie de Covid-19 oblige, les activités des groupes musicaux et des artistes ont connu un net ralentissement proche de l’arrêt total. Pourtant, John Bern Thomas n’a pas chômé et a profité de ce temps de confinement pour peaufiner certains projets et se projeter également dans l’avenir.

Le temps d’accalmie a permis au musicien de travailler autour de la célébration du premier anniversaire de « John Bern Thomas et son groupe ». Il y a investi quasiment tout son temps, car il voulait un spectacle en ligne à la hauteur du talent et de la réputation des musiciens du groupe. En effet, le 24 avril dernier, le groupe a gratifié son public et les amoureux de jazz d’un très beau concert diffusé sur des plateformes numériques. « Nou te premye gwoup ki te bay konsè sou rezo sosyal yo », a expliqué le batteur. Pour cet évènement, il a pu compter sur tous les membres du groupe : Smith, guitariste ; Ricardo Lafond, saxophoniste ; Amazan Audoine, trompettiste, Marc Harold Pierre, percussionniste ; et Steeve Jenny Cinéus; Caleb Texier, pianiste.

Suite à ce concert d'anniversaire, le natif de la Croix des Bouquets s’est de nouveau mis à l’œuvre pour travailler sur la sortie de son prochain opus des titres traditionnels comme : "kouzen", "adye o" et "kote moun yo" e kote moun yo ,chanson traditionnelle arrangée par Mushy widmaiër qui doit comporter quatre grands thèmes de la musique haïtienne: « Kouzen », « Adye ooo », « Nan fon bwa » de Frantz Casséus et « Kote moun yo » de Mushy Widmaïer. Ces titres seront revisités avec des sonorités traditionnelles a explicité l'auteur de « Mèsi mèsi », sa carte de visite.

Par ailleurs celui qui a représenté Haïti au programme d'échange culturel « One Beat » du département d'État des États-Unis d'Amérique, révèle qu'il consacre beaucoup de temps dans la recherche d’opportunités susceptibles d’apporter sa musique à des mélomanes de partout. Aussi invite-t-il les jeunes, dans leurs domaines respectifs, à s’ouvrir au monde, car ils doivent être compétitifs et productifs après la Covid-19.

« Nou dwe pwofite entènèt pou nou chèche, fòme tèt nou, il pa egziste sèlman pou bay blag. »

Au cours de cet entretien accordé au journal mardi 26 mai le musicien a tenu à rappeler que : « C'est en forgeant qu'on devient forgeron ». Il a également fait allusion, avec des mots qui expriment la satisfaction, à « Jazz toupatou », qu’il a initié pour apporter la musique jazz dans tous les recoins du pays.

John Bern Thomas conseille à tous ceux qui veulent pratiquer le jazz de faire montre de discipline, d’être très appliqués et de suivre le parcours des jazzmen qui ont marqué ce genre musical.

Eguens Renéus




Articles connexes


Afficher plus [4801]