S'identifier Contact Avis
 
33° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

« Vin Kontre » un coup de projecteur sur nos artistes en herbe

« Vin Kontre » un coup de projecteur sur nos artistes en herbe



Pendant cette période douloureuse de Covid-19, Syndia M. Louis ancienne collaboratrice du journal Le National et ancienne secrétaire de rédaction pour le premier numéro de la Revue haïtienne des cultures créoles « Do Kre I S » ne veut pas rester les bras croisés. Tout en restant confinée, elle anime sur Instagram une émission intitulée « Vin kontre ». « Vin kontre » est un « show » qui donne la parole aux artistes en herbe. Les participants sont, entre autres, des amoureux d’art. Syndia M Louis dans « Vin Kontre » leur permet d’avoir davantage de visibilité. Le National l’a interrogée dans le but de savoir un peu plus de cette émission. Entretien.


Le National : Comment vivez-vous cette dure période de confinement ?

SyndiaMLouis : Je ne souhaite surtout pas me plaindre. À l’instar de monsieur de tout le monde, je suis l’évolution de la pandémie qui fait des victimes en Haïti et un peu partout ailleurs, qui bouscule des certitudes et qui ajourne ou annule bien de rendez-vous importants. La Covid-19 a bien déjoué mes plans pour le début de l'année. Mais comme étant donné que toute pièce à deux faces, j’essaie, du mieux que je peux, de tirer partie de cette période. Je lis, j'apprends à manœuvrer de nouveaux logiciels, je passe du temps avec ma famille. Je me languis seulement de mes anciennes activités quotidiennes.

L.N : Parlez-nous de votre session que vous animez en ligne intitulée : « Vin kontre »

S.M.L: L’idée de créer ce « show » m’est venue à la suite d’une conversation avec un ami. Je me suis rendue compte que je pouvais, par mes faibles moyens, contribuer à changer les choses que je souhaiterais changer. Ils sont nombreux les jeunes de mon entourage qui excellent dans un quelconque domaine, mais qui n'ont aucune notoriété. Parce qu'ils sont jeunes, parce qu'ils ne sont pas assez connus pour reconnaître leurs talents. Alors j'ai décidé de présenter un « show » en direct sur ma page Instagram pour les permettre de bénéficier de mon audience

L.N : Quel est l’objectif de cette émission ?

S.M.L : Il s’agit avant tout de permettre à ces artistes d'agrandir leur public, et aussi d’attirer les regards de certaines personnes susceptibles de les accompagner dans leur parcours.

L.N : Quels sont les différents artistes en herbe que vous avez déjà rencontré ?

S.M.L : Je ne les ai pas rencontrés. On échange via internet. Ils m'envoient leurs travaux, et je prépare la session. Pour le moment je ne souhaite pas dévoiler leurs noms. Mais bientôt vous serez au courant des premiers (ères) sur la liste.

L.N :Vous avez certainement recueilli les motivations de ces artistes, que pouvez-vous en dire ?

S.M.L : Je peux dire que nous avons besoin de tout pour faire un monde. Et tout est là. Il suffit de laisser un peu de place aux autres, et on verra combien tout peut être différent.

L.N : Quand et où peut -on voir « Vin kontre » ?

S.M.L : Cette session se déroule essentiellement sur INSTAGRAM, pour le moment. Peut-être qu’on aura à élargir le cadre. Mais pour l'instant, on se contente de ce réseau plutôt à la mode. Je tiens à préciser que cette session ne respecte pas un calendrier précis. Mais une semaine avant chaque présentation, le public sera informé de la date et de l’heure. Il suffit de s'abonner à la page Instagram : @syndia_louis pour suivre ce « show » intéressant.

Le National : Qui est Syndia M. Louis ?

Syndia M. LOUIS : Syndia M. LOUIS est journaliste, écrivaine et professionnelle de communication. Après ses études en patrimoine à IERAH-ISERSS, elle fait son mémoire sur la façon dont les documents patrimoniaux sont conservés aux Archives nationales d’Haïti.

Ses différentes expériences dans le milieu culturel haïtien lui ont permis de collaborer avec plusieurs associations culturelles, festival, radio… Elle a travaillé pendant plusieurs années au festival Quatre Chemins et pigiste pendant 2 ans au quotidien Le National. Elle a aussi été journaliste culturelle à la Radio nationale d’Haïti de février à juin 2018. Secrétaire de rédaction pour le premier numéro de la Revue haïtienne des cultures créoles DO KRE I S. En 2018, elle a été invitée en tant que journaliste haïtienne à participer au 8e Festival international de graffiti du Street Art de Guadeloupe. Actuellement, Syndia M. Louis participe à un cahier de poésie réunissant plusieurs écrivains haïtiens qui sera publié en mars de cette année. Elle est aussi assistante en communication depuis 2015 au Festival Quatre Chemins. Elle a récemment participé à l’atelier « Femmes et Cinéma » orchestré par l'association SINE NOUVÈL, à l’issue duquel elle a réalisé son premier film titré « Bwa Kayiman ».

Propos recueillis par :
Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [4801]