S'identifier Contact Avis
 
31° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video


Les vœux du MCC pour les 65 du compas direct



Le 26 juillet 1955 est la date retenue pour la création du compas direct par le saxophoniste Nemours Jean-Baptiste. Depuis des décennies, il est le rythme le plus populaire d’Haïti. Dans une note rendue publique pour célébrer cet heureux anniversaire en 2020, le ministère de la Culture et de la Communication a formulé ses vœux de longue vie au compas.


D'après la note : « le ministère de la Culture et de la Communication est heureux de formuler ses vœux de longévité à notre musique nationale. Ce 26 juillet 2020 marque le 65e anniversaire du compas direct/konpa dirèk.

C’est grâce au génie créateur du saxophoniste et guitariste, le maestro, Nemours Jean Baptiste, à qui nous rendons hommage, nous avons désormais un patrimoine musical qui constitue à la fois notre fierté et notre identité nationale. Ce style heureusement garde encore sa valeur, sa fraîcheur et un énorme succès sur la scène internationale ».

Aussi, le ministère de la Culture et de la Communication « exprime toute sa reconnaissance envers les groupes musicaux et à l’endroit de tous les acteurs sans exception, de la chaine de production, qui se sont battus corps et âme, pour garder le flambeau allumé ».

Par ailleurs, le MCC salue le travail titanesque de tous les groupes qui ont permis au compas de se développer, particulièrement: les Difficiles de Pétion-Ville, les Gypsies de Pétion-Ville, Shleu shleu, Skah-shah, Tabou combo, Système band, Tropicana d'Haiti, Magnum band, l’Orchestre Septentrional, Coupé Cloué, Sweet Micky, Top Vice, Zin, Fantoms, Zenglen, T-Vice, Riské, Siwomyèl, Djakout Mizik, Artiz, Nu look, Carimi, Kreyòl la, Kaï, Vayb, Konpa O Féminin, Zafèm, Enposib. Ils sont dans nos cœurs, car ils sont des virtuoses qui méritent notre admiration.

D'un autre côté, le ministère de la Culture et de la Communication soutient qu'il est le gardien des traditions et organe d’État; responsable de la sauvegarde et de la valorisation du patrimoine matériel et immatériel haïtien, et a déjà enregistré le compas/konpa au registre du Patrimoine national en octobre 2019.

Du 21 juin au 26 juillet, une série de débats en ligne, a été tenue avec plus d’une quarantaine d’acteurs du secteur pendant plus d’un mois pour envisager la soumission de la candidature de la danse et la musique compas/konpa à la liste représentative du Patrimoine culturel immatériel de l’humanité, gérée par l’UNESCO rappelle le MCC qui explique que : « ces débats nous permettront du coup de prendre de nouvelles orientations quant à la valorisation et à la promotion de la musique haïtienne et du compas/konpa en particulier ».

C'est dans ce contexte que l'organisme d'État exprime sa reconnaissance à l’endroit de l’École de musique Nemours Jean Baptiste qui s’est engagée à perpétuer la mémoire du père fondateur du compas/konpa par la formation intégrale de jeunes issus de quartiers défavorisés.

Dans cet air festif le MCC adresse également des félicitations aux animateurs du compas/konpa et aux journalistes culturels qui, entre Felix Lamy et Atkinson Bélizaire dit Zagalo, en passant par Joseph Damas Junior (Joe Dams), Louko Désir, Bernier Sylvain (BS), Jean Excerne Morné, Gustave Lagnès (Captain Bill), Phillipe Saint Louis, Jhonny Célicourt, Lionel Guillaume dit ti Lion, Guy Wéwé, Aly Acacia pour ne citer que ceux-là, ont consenti d’énormes sacrifices pour transmettre à leur auditoire, toute une passion du compas/konpa grâce à la magie des ondes. À travers le compas/konpa, c'est toute la musique haïtienne que le MCC honore en ce 26 juillet

« Ainsi ce 65e anniversaire est une opportunité pour souhaiter à vous toutes et à vous tous, musiciennes, musiciens, créateurs, animateurs, journalistes culturels, promoteurs, producteurs, un joyeux anniversaire, mais surtout de formuler, au nom de l’Administration Moïse-Jouthe, du succès, ou encore, un bel avenir, à notre compas/konpa national », conclut la note du MCC.

Notons que Nemours Jean Baptiste, le créateur du compas/konpa a été initié au saxophone par Destinoble Barrateau. Un peu plus tard en 1958, soit 3 ans après avoir créé ce rythme, il rebaptisa son groupe « Ensemble aux Calebasses » qui est devenu « Ensemble Nemours Jean Baptiste » qui avait alimenté une polémique assez féroce avec le Jazz des Jeunes.

Nemours Jean Baptiste est mort aveugle le 18 mai 1985.

Eguens Renéus




Articles connexes


Afficher plus [4855]