S'identifier Contact Avis
 
33° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video


Mouvement de solidarité au profit des artistes et artisans de la Grand Rue (Haïti)



Dans la nuit du samedi 29 février au dimanche 1er mars 2020, des milliers d’œuvres d’art des artistes et artisans de la Grand Rue (Haïti) ont été détruites dans un incendie. Le cœur du quartier d’Atis Rezistans est parti en fumée. L’artiste Guyodo en particulier a perdu deux ateliers pleins à craquer d’œuvres d’art. Ce sinistre a laissé les acteurs importants de la communauté artistique de la Grand Rue sans domiciles ni moyens de production pour assurer le maintien de leur pratique artistique. Quelques semaines plus tard soit en avril 2020, une équipe s’est alors constituée localement afin de mettre en place le projet « Grand-Rue Haïti-Solidarité artistes et artisans incendie 2020 ». Ce projet consiste à permettre le relogement des familles sinistrées, la remise sur pieds des 19 ateliers d’artistes (dont l’achat de nouveaux outils de production), la demande d’émission des nouvelles pièces d’identité et document d’état civil, l’aide au retour à une activité économique pour les petits commerçants sinistrés, l’aide à la relocalisation des ateliers de Guyodo.

En juin 2020, les sinistrés ont été reçus par groupe (familles, artisans, artistes, commerçants) afin de leur expliquer les démarches entreprises spécifiquement pour chacun d’eux. En fonction du budget attribué, chaque famille est allée visiter des logements à louer pour une durée de 1 à 2 ans. L’équipe du projet a passé en revue plus d’une trentaine de baux et vérifié les informations sur les logements et les propriétaires. À présent, les 12 familles ont des promesses de location en main. Le décaissement des affermages se fera dans les prochains jours. Il est aussi prévu dans le cadre de ce mouvement de solidarité la remise sur pieds des 19 ateliers d’artistes. À cet effet, les artisans ont identifié des espaces pour accueillir leurs ateliers pour une durée de 2 à 3 ans. Ils ont également fourni des proformas pour le rééquipement et l’aménagement de leur nouvel atelier. Les documents présentés sont à l’étude et le décaissement de ces dépenses se fera dans les prochains jours. Ensuite, 28 personnes ont bénéficié d’un accompagnement au remplissage des formulaires de demande de renouvellement de cartes d’identité et de duplicata des actes de naissance. Les dossiers complets seront présentés prochainement à l’Office d’État civil. Il est ensuite prévu dans le cadre de ce mouvement de solidarité de relocaliser les ateliers de Guyodo. Jusqu’à date, Guyodo, accompagné d’un membre de l’équipe du projet, a visité 3 terrains dans la zone de Thomassin. Malheureusement, ils se sont avérés hors budget. Guyodo tente de lever des fonds pour compléter l’aide financière du projet et ainsi acquérir un terrain d’une superficie plus grande où il envisage de se loger et d’installer son atelier d’artiste ainsi que son atelier d’art « Timoun klere » pour les enfants démunis.

Pour rappel, depuis près de 50 ans, la Grand Rue abrite des activités artisanales. Ébénistes et tourneurs sur bois, sculpteurs, travaillent en atelier et souvent en famille à la production des bols, pilons et autres ustensiles et objets d’artisanat vendus sur les marchés de Port-
Héritiers de leurs gestes et de leur savoir, les artistes Jean Hérard Celeur, Guyodo (Frantz Jacques) et André Eugène intègrent des pièces de récupération. Une nouvelle génération de créateurs émerge en écho aux transformations urbaines et sociales du bas de la ville de Port-au-Prince. À partir des années 2000, ces artistes font l’objet d’un intérêt grandissant et sont consacrés par plusieurs expositions nationales (Musée d’Art Haïtien du Collège St Pierre, 2002 ; MUPANAH , 2004 ; Fête de la sculpture, Institut Français , 2004 ; Fête de la sculpture, Institut Français, 2006) et internationales (37e congrès annuel de l’AICA Banque Centrale - Barbade, 2003 ; Frost Museum -Miami, 2004 ; Columbia College - Chicago, 2007 ; Biennale de Venise, 2011 ; Fowler Museum - Los Angeles, 2012 ; Musée International de l'esclavage – Liverpool, 2007 ; Grand Palais – Paris, 2014-2015).

Parmi les personnes et institutions impliquées dans le projet, on peut citer : Allenby Augustin, Colette Pérodin Armenta, Jean Mathiot, Barabara Prézeau Stephenson, Magalie Comeau Denis, Makseans Denis, Marcel Dominique, Judith Michel, Mireille Pérodin Jérôme, Regine Cuzin, Sterlin Ulysse, Akoustik Prod/Nou pran lari a, Association Culturama, FOKAL, Fondation Carasso, Le Centre d’Art, Haïti Futur, Les Ateliers Jérôme, Les Jeudis de l’Art Contemporrain, etc.

Schultz Laurent Junior





Articles connexes


Afficher plus [4855]