S'identifier Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video


Petit-Goâve : au moins cinq musées qui manquent à la ville !



Douce Makòs, Dany Laferrière, Roseline Vaval et Brignol Lindor, l’ancien chef d’État et empereur Faustin Soulouque, et plusieurs pages importantes dans l’histoire d’Haïti, sont parmi les noms de personnalités, les produits atypiques et les faits marquants qui pourraient servir de prétextes pour créer au moins un des nouveaux, ou même premier musée dans la ville de Petit-Goâve. Ce qui ferait notamment la fierté des familles petigoaviennes, ainsi que leurs proches se trouvant dans la diaspora.

Dans une ancienne maison appartenant aux familles des notables, ou encore dans les locaux de l’un des hôtels de Petit-Goâve, qui veut faire la différence dans l’histoire de la ville, tout en imposant ses marques de grandeur et de prestige, l’aménagement de l’un des cinq musées au moins, que la commune attend encore possible, si et seulement si l’un ou plusieurs hommes ou des femmes, des notables, parmi les plus visionnaires, originaires de cette commune, reconnaissent l’importance d’offrir un musée à la commune de Petit-Goâve.

Des projets de musées, ou des propositions de constituer ou de consolider des collections pour les prochains musées à Petit-Goâve tels : Le musée de l’histoire de commune de Petit-Goâve qui prendrait en compte le patrimoine relatif à la période des Amérindiens, pendant les colonisations espagnole et française, de l’Indépendance en 1804 jusqu'à nos jours. D’autres équipements culturels comme le Musée Douce Makòs, le Musée des sites de Petit-Goâve, le Musée des grandes familles de Petit-Goâve, ou le Musée Dany Laferrière, sont à retenir parmi d’autres.

Des villes haïtiennes disposant de fortes potentialités historiques, touristiques, culturelles et culinaires mériteraient une attention particulière, tant des autorités politiques et culturelles, mais également des élites et des décideurs économiques. La réalité critique actuelle dans les autres villes du pays ne doit pas nous empêcher de viser le sommet, tout en restant réalistes.

Dans ce contexte particulier où les populations civiles sont dépourvues de loisirs sains et d’attractions valorisantes pour les familles et leurs enfants, il y a urgence pour leurs offrir au moins un équipement du genre à visiter, sachant que de nombreux en moins de jeunes s’intéressent à la lecture.

De la nécessité pour la mairie de la commune de Petit-Goâve d’investir dans un minimum de ressources, pouvant contribuer à l’aménagement d’un espace de mémoire, des salles d’expositions enrichies avec des documents, des archives, des objets témoins et historiques, ainsi que des œuvres d’art, pour raconter l’histoire de cette mystique et agréable ville, dont les rues et les maisons, les places publiques et les bâtiments publics racontent tant d’histoires et inspirent plus d’un par des anecdotes, des secrets et d’autres informations.

Des responsables des dizaines d’organisations socioculturelles évoluant dans la commune seraient certainement intéressés de participer à une semaine de sensibilisation sur la valorisation des potentialités culturelles de la ville de Petit-Goâve. D’auteurs acteurs importants, notamment des centaines de jeunes, dont des écoliers des classes terminales auraient intérêt à bénéficier d’un séminaire de formation sur des thèmes comme : l’entrepreneuriat culturel, la médiation culturelle, le développement des actions culturelles durables pour la ville, ou sur les stratégies d’impliquer les jeunes dans la valorisation du patrimoine et des potentialités de cette belle et grande ville historique et mythique.

Des vestiges de fortifications (comme le fort de l’Acul) qui existaient dans le temps, et dont les ruines permettent d’apprécier le patrimoine bâti de la ville sont à prendre en compte, dans le prochain musée communal qui pourrait prendre place dans le bâtiment de l’administration communale. Comment retracer les noms et les portraits des plus anciens jusqu'à l’actuel maire de la ville ? Comment identifier les dimensions généalogiques et les liens entre les plus anciennes, les plus influentes et les familles anonymes qui disposent des biens et continuent d’investir dans cette commune ?

Du rara à Petit-Goâve, mais certainement ? Avec sa proximité avec la ville de Léogane connue sous le nom de la cité d’Anacaona, la commune de Petit-Goâve offre souvent l’occasion, pour apprécier les différents groupes rara, les costumes respectifs, les performances artistiques, littéraires, théâtrales, culturelles et cultuelles, à travers un certain nombre de rituels et des messages illustrant les vices, les vertus et les mœurs.

Derrière l’incident regrettable survenu il y a quelque temps, dans la dénomination de la bibliothèque Dany Lafferière, la ville de Petit-Goâve, à travers l’implication de ses notables, dans un esprit de dépassement aurait tout intérêt à aménager un espace de promotion littéraire et de valorisation de la mémoire de Winsor Klébert Laferrière.

Dany Lafferière n’appartient plus à Haïti depuis des décennies, encore moins au Canada, n’en parlons pas de la ville de Petit-Goâve, qui l’a accueilli et nourri en de nombreuses occasions. D’ailleurs, il ne cache pas sa reconnaissance envers ses grands-parents, sa famille, ses voisins qui lui offraient la possibilité de consulter leurs bibliothèques. Autant de noms et des familles dans la ville, qui ont contribué dans la fabrication de ce génie haïtien, qui méritent une place dans un espace digne d’un musée.

Dans le rayonnement international actuel du premier académicien français d’origine haïtienne, il parait légitime pour les notables de la commune de Petit-Goâve, de penser à aménager l’une des anciennes maisons de cette ville, pour la transformer en un digne espace d’exposition pour les touristes.

Douce Makòs, encore un autre thème à convertir en musée dans le but de renforcer la visibilité de Petit- Goâve. Quel entrepreneur va faire le premier pas ? À défaut de maitriser les secrets sur la préparation des recettes de la bonne Douce Makòs « spéciale » ou véritablement « originale », il existe toute une richesse et des opportunités économiques à exploiter dans la mise en œuvre d’un marketing culturel agressif autour de ce produit, cette marque, ce symbole de la culture haïtienne et de la gastronomie petigoavienne.

Durant l’année scolaire, les visites des écoliers et la réalisation des devoirs et des exposées sur les potentialités de la ville seraient obligatoires dans l’agenda des institutions éducatives de la ville. Toutes les informations utiles et pratiques autour de la définition et les caractéristiques (ingrédients, vitamines et impacts sur la santé), la présentation de l’ensemble des producteurs et de leurs localisations dans la ville, les publications, les produits dérivés et les événements qui tournent autour du symbole : «Douce Makòs ». Plus que jamais, la commune de Petit-Goâve a besoin, au moins, de cinq grandes salles d’expositions pour raconter les multiples dimensions et les facettes de ce produit phare, sur le plan : historique et sociologique, éducatif et économique, culturel et touristique, environnemental et gastronomique.

Derrière l’exploitation de l’aura du plus célèbre écrivain d’origine haïtienne au niveau planétaire, en l’utilisant comme prétexte pour faire parler positivement de la commune de Faustin Soulouque, et de tant d’autres approches à la fois historiques, économiques, anthropologiques et sociologiques, liées à la ville, et sans oublier l’importance depuis plusieurs décennies pour la ville de Petit-Goâve de disposer de son grand Musée Douce Mak`os, qui offrirait aux jeunes et à leurs familles, lors des journées récréatives, la possibilité de découvrir les métiers, les opportunités, les qualités, les produits dérivés et les loisirs autour de cette sucrerie authentique.

Dans l’histoire politique et administrative de la commune de Petit-Goâve, on ne saurait laisser passer sous silence, la vie des personnalités plus influentes qui ont fait autant la fierté et l’honneur de la ville, ou qui ont permis de placer cette communauté sous les projecteurs. Pourquoi et comment restaurer la mémoire de l’Empereur Faustin 1er ? Quels sont les hauts lieux dans l’histoire de cette ville à mettre en valeur ? Quels sont les principaux sites naturels, culturels et historiques qui font la fierté de Petit-Goâve ?

Des dates importantes sont à retenir pour chacun des événements majeurs. Aux notables et aux historiens de jouer leurs partitions. En attendant d’une première séance de travail sur les ressources et les stratégies à mettre en œuvre, pour offrir à la prestigieuse commune de Petit-Goâve un premier musée thématique, il nous faut encourager l’actuelle administration communale de cette ville, à prendre en compte l’importance des potentialités culturelles comme ciment pour rapprocher les familles, dans le cadre du développement de cette commune phare.

De la fillette Roseline Vaval, qui dispose au moins d’un buste en sa mémoire, et sans oublier l’ancien journaliste Brignol Lindor assassiné, on se souviendra pendant longtemps du rôle déterminant de la commune de Petit-Goâve, dans des carrefours décisifs dans l’histoire d’Haïti. Autour de la vie et du bien-être des familles qui évoluent dans la commune, l’histoire des faits et la mémoire des institutions, la commune de Petit-Goâve attend entre le silence et l’indifférence, un geste hautement culturel pour consolider son patrimoine dans toutes ses dimensions (naturel, bâti, matériel, immatériel et humain). Une petite ville avec de grandes histoires à raconter, mérite au moins d’un endroit pour exposer son patrimoine et l’exploiter dans l’intérêt du plus grand nombre.

Dominique Domerçant




Articles connexes


Afficher plus [4969]