S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video


Vers la création d’un centre culturel à Gressier



Coordonnateur de « Koze Gresye », Marc Deverson Beauvoir ambitionne de doter la commune de Gressier, située au sud de la capitale haïtienne, d’un centre culturel. Dans un entretien accordé au journal Le National il nous parle de « Koze Gresye »et des différentes initiatives au profit des jeunes de cette communauté.


Le National : Pouvez-vous vous présenter pour les lecteurs du journal LeNational ?

Marc Deverson Beauvoir:Je réponds au nom Marc Deverson Beauvoir,coordonnateur général de Koze Gresye,étudiant en sciences juridiques à la Faculté de droit et des sciences économiques de l'UEH,un citoyen qui s'engage à être utile au sein de sa communauté.

L.N : Quand est née l’association« Koze Gresye » ?

M.D.B:L'association Koze Gresye est lancée officiellement le 23 septembre 2018 dans la commune de Gressier. Elle a pour mission de promouvoir les valeurs positives,d'interagir sur les problèmes afin de les résoudre. L'un de ses axes principaux consiste à rendre les jeunes autonomes financièrement en les dotant d'acquis professionnels et de techniques entrepreneuriales à travers son activité baptisée « Koze antreprenè ».

L.N: Qu' est ce que vous avez déjà réalisé comme activités ?

M.D.B:Nous avons déjàréalisé des séances de formation pour des jeunes en cuisine et pâtisserie commerciale au profit de 40 jeunes filles et garçons. Puis une formation en décoration événementielleà l’intention de 100 jeunes. Et « Koze antreprenè »qui estune activité bihebdomadaire destinée aux jeunes qui veulent apprendre l’entreprenariat. À travers différentes rencontres, les jeunes côtoient des entrepreneurs qui les orientent à prendre des bonnes décisions dans ce domaine. Puis il y avait des techniques de rédaction. Enfin, on a organisé une foire du livre de Gressier,la première et l'unique activité littéraire de la commune qui avait mobilisé plus d'une dizaine d'auteurs et plusieurs maisons d'édition.« Nap fè chany pou timoun al lekòl » qui est un évènement tenu en support aux élèves lors de la rentrée scolaire de l'année 2019-2020.

L.N : Comment les responsables de « Koze Gresye »voient-ils l'avenir de la commune de Gressier ?

M.D.B:Les responsable de cette structure sont très dynamiques. Ils s'impliquent dans des activités de développement communautaire pour apporter leur contribution aux changements souhaités. Ils pensent que la solidarité est un moyen sûr pour arriver à transformer la communauté. L'avenir de la commune est le résultat de l'ensemble des efforts consentis aujourd'hui. Les responsables se donnent la responsabilité de transmettre à tous les jeunes ce brin de motivation et détermination qui représente pour Koze Gresye un catalyseur au changement.

L.N : Vous avez le projet de mettre sur pied un centre culturel?Parlez-nous de ce projet.

M.D.B:C'est un projet très ambitieux et qui demande une grande mobilisation au-delà de nos forces et moyens. Nous l’avons gardéà l'esprit depuis plus de deux ans et maintenant nous nous engageons à métamorphoser cette idée en projet pour qu’elle devienne une réalité. L'encadrement des jeunes au sein de la commune de Gressier est plus qu'une passion pour nous. Nous voulons mettre à la disposition des jeunes un espace d'attraction socio-culturel et éducatif pouvant contribuer à la construction de l'être humain. Nous voulons offrir à nos jeunes l'opportunité de construire leur savoir-faire et de faciliter des initiatives innovantes.

L.N: Que comprendra ce centre culturel et qui va le financer ?

M.D.B:Nous avons planifié d'avoir une grande salle de conférence, une salle de bibliothèque et une salle d'informatique, un espace de travail partagé. Trois autres salles seront aménagées pour les administrateurs du centre.

En attendant de trouver le terrain qui facilitera la construction du bâtiment, nous nous gardons de partager les informations précises sur l'institution qui financera le projet.

L.N: Avez vous déjà trouvé des organisations et des personnalités qui vont financer cette entreprise ?

M.D.B:Après avoir lancé l'appel à contribution,plusieurs personnalités nous ont contactés en ce sens et nous sommes en discussion avec elles en vue de trouver une solution et arriver à doter la commune de cet espace combien important pour les jeunes.

L.N: Quels sont les autres projets que vous avez en perspective?

MD.B:Nous aimerions mettre sur pied un espace de formation pour les jeunes dans des domaines transversaux comme : la communication, l'art oratoire, la musique et le théâtre.

Le National : un dernier mot ?

Marc Deverson Beauvoir:Nous attendons le support de la communauté gressieroise, le support des autorités locales pour atteindre cet objectif.

Propos recueillis par :
Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [5029]