S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video


Les souvenirs du chanteur Raymond Cajuste



C’est l’un des plus grands chanteurs que le pays ait connus. Raymond Cajuste était un pion important du Bossa combo, ce groupe mythique qui a fait résonner la musique haïtienne dans le monde.


Comme pour beaucoup d’autres interprètes, il a commencé dans un petit groupe de quartier appelé Les Jeunes Loups, puis Aventurier, en passant par le super ShupaShupa avant d’atterrir au Bossa combo en 1968.

Raymond a expliqué qu’il a bénéficié des leçons de Michel Desgrottes et de Guy Durosier, deux grands musiciens qui s’occupaient de la direction musicale et des arrangements du Bossa combo à l’époque.

Pour rendre hommage à certains musiciens instrumentiste, le guitariste Ralph Condé, dans son show, a rencontré l’excellent interprète Raymond Cajuste du Bossa combo.

Un dialogue à cœur ouvert, ou l’interprète a parlé de son parcours pour arriver dans le groupe. Raymond a souligné, pour Ralph et son public, qu’il n’arrive pas àfaire l’inventaire du nombre de compositions, d’albums et de collaborations qu’il a réalisé durant sa carrière.

Mais, il a en souvenir l’album solo titré « Exodus », (Musicarts), ainsi que « Mémoire », qui est une production collective.

Parlant de la composition intitulée « Joanne », le prénom de sa fille, Raymond a expliqué que c’était une réalité. Ayant subie une opération chirurgicale ratée, la fille a perdu l’œil.

Concernant la relation du groupe musical avec l’ancien président Jean Claude Duvalier, il a souligné que les rapports étaient musicaux. En tant que fan inconditionnel, Jean Claude, en période de carnaval, offrait en cadeau des instruments de musique au Bossa combo, a expliqué Raymond Cajuste.

Avec le Bossa combo, Raymond a performé dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique.

Walcam




Articles connexes


Afficher plus [5029]