S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video


Nancy Gilot : à la conquête du concours international junior Miss Haïti



Depuis qu’elle a été reine de la culture du carnaval de Jacmel en 2020, Nancy Gilotâgée de 20 ans est devenue une icône de la beauté pour tous les fils du département du Sud-Est où elle a ses racines. Egérie de la mode et de l’élégance elle participe maintenant au concours international junior Miss Haïti qui lui permet d’exhiber une fois de plus ses multiples talents. Le National l’a rencontrée dans le cadre de ce concours. Entretien.


Le National : Qui est Nancy Gilot ?

NancyGilot : Je suis Nancy Gilot,âgée de 20 ans. Je suis née à Jacmel où j’ai réalisé mes études primaires chez les sœurs Salésiennes,puis mes études secondaires au collège Hosanna. Passionnée de mode, de danse, d’art en généralest un élément essentiel dans mavie. C’est comme l’air qui passe à travers mes poumons. Qui me donne vie. Et qui me donne envie de m’accrocher à mes rêves d’enfant.

Reine 2020 de la direction départementale de la Culture du Sud-Est,présidente du club des jeunes de l’organisation Mouvement haïtien pour le développement rural (MHDR), je suis surtout appréciée pour ma jovialité, mon affabilité et mon éloquence.

Bientôt étudiante en communication sociale, je vais embrasser cette carrière avec volonté et détermination jusqu'à décrocher un jour un doctorat dans ce domaine qui vise à transmettre des valeurs d’une part, créer et renforcer d’autre part plus de liens de solidarité. Outre la communication sociale, la mode ainsi que des études de patrimoine et tourisme sont des disciplinesou des professions qui me fascinent aussi.

L.N : Parlez-nous de ce concours auquel vous participez.

N.G : Je participe au concours international junior Miss Haïti.C’est un concours de beauté vraiment original. Il est vraiment différent des concours : Miss Haïti et Miss Univers. IJM a plusieurs catégories, des princesses, des reines , des « teen » et des miss âgées entre 4 à 24 ans et 25 à 45 anset d’autres activités optionnellesparmi lesquelles : il y aura Miss excellence, Miss populaire, Miss photogénique, Leader de la semaine, etc. Il faut dire que le concours est piloté par Nikki Clark , la directrice régionale Vanessa Marcel et le directeur du Jeune du monde (JM) Marcelin François.

L.N : Sur quels critères choisit-on des postulants ?

N.G : pour être postulante du concours international junior Miss Haïti, il faut être âgée de 4 à 24 ans et 25 à 45 ans selon votre catégorie,être en mesure de représenter une ville, fournir des informations fiables sur votre identité, et présenter un relevé de notes ou d’attestation de votre école ou de votre université.

L.N : Avec quels sentiments participez-vous à ce concours ?

N.G : Je participe au concours afin de mettre en valeurs mes potentialités, insuffler un regain de courage à toutes les jeunes filles haïtiennes afin qu’elles croient en leurs rêves et êtreen même temps pour eux un exemple à suivre. À l’instar de Raquel Pelissier 1ere dauphine de Miss Univers2016, je veux représenter fièrement ma ville natale,Jacmel et travailler pour que cette génération puisse faire la différence.

L.N : Quelles sont les différentesétapes de ce concours? Avez-vous d’autres rêves en perspective ?

N.G : J’ai beaucoup de rêves en perspective.Mais le plus cher est de trouver les moyens pour éliminer la délinquance juvénile, aider les enfants de rue et fonder un orphelinat. Beaucoup de projets à réaliser par exemple des séances de formation au profit des jeunes, des salons littéraires, des activités socio-culturelles pour n’en citer que ceux-là.

L.N : Qui sont vos modèles dans le domaine de la beauté et pourquoi ?

N.G : J’ai un illustre modèle : Eden Berandoive la Miss PanamericanHaïti 2019,c’est une femme respectueuse,modèle pour toutes les futures miss, elle vient d’Aquin. Je la considère comme modèle non seulement pour son dévouement, mais encore pour sa force de motivation. Elle est toujours prête à aider les autres.Et en second lieu, Raquel Pélissier.

LeNational : Underniermot

NancyGilot : Grâce à ce concours, j’ai découvert en moi des talents cachés. Je représenterai fièrement ma ville natale. Un grand merci aux fans internautes qui ont manifesté leur solidarité envers moi, et un merci spécial au directeur départemental de la CulturePascarin Raymond, au PDG des Éditions Pulucia , et à tous les supporteurs. Jeunes soyez vous mêmes le changement et croyez en vos rêves.

Propos recueillis par :
Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [5029]