S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video


Repose en paix, Julio Racine!



La nouvelle est particulièrement triste pour les amateurs de musique savante en Haïti. C’est par le truchement du flutiste Richard Bélisaire que nous avons appris la disparition du chef d’orchestre Julio Racine, 75 ans, le dimanche 11 octobre dernier.


Ce grand compositeur haïtien de musique classique est né à Port-au-Prince en 1945. Il a dirigé l’orchestre philharmonique de Sainte Trinité pendant plusieurs années. À sa mort, il vivait à Louiseville, dans le Kentucky. C’est en 2001 qu’il allait s’installer dans cet état.

Julio a commencé à prendre des leçons de flûte à 12 ans avec un oncle qui était prêtre romain catholique.

Julio avait 15 ans quand il entra au conservatoire national où il étudia la flûte avec Despestre Salnave, un excellent flûtiste de Montpellier, France. Au conservatoire, il étudia aussi le piano et l’harmonie avec le professeur Solon Verret, également compositeur Haïtien.

En 1970, Julio Racine était dans l’école de musique de Louiseville. Là, il étudia la flûte avec le professeur Francis Fuge et la composition avec Dr Nelson Keyes. Il termina ses études en 1974 et retourna en Haïti.

Au cours de sa carrière, il a adapté et arrangé plusieurs compositions du répertoire folklorique haïtien, dont « Minis azaka », « 3 fèy 3 rasin », « N ap travese ».

Walcam
Avec des extraits de : africlassical.com




Articles connexes


Afficher plus [5029]