S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video


Place à la quatrième édition de la foire artisanale et culturelle à Fort-Liberté



Ce week-end, les responsables de Promo Kreyòl Productions organisentdans la ville Fort Liberté, située dans le département du Nord-Est,la quatrième édition de sa foire artisanale. Cette activité culturelle qui mettra en valeur les talents de jeunes artistes de la ville et le savoir-faire des artisans est aussi un prétexte de célébrer les deux cent dix-sept ans de la rédaction de l’Acte de l’Indépendance par l’illustre prosateur Boisrond Tonnerre.


Pour préparer la quatrième édition de cette foire artistique et artisanale, les responsables de Promo Kreyòl Productions, sous la houlette de Pautynsky Fortuné, ont le vent en poupe. Les 27, 28 et 29 novembre 2020, les Fort-Dauphinois vont se réunir en vue de commémorer, par le biais d’une foire culturelle et artisanale, la ville de Fort Liberté qui regorge de grande potentialités touristiques et économiques, car faut il le rappeler, que c’est dans cette ville que les Pères fondateurs de la nation haïtienne avaient choisi la ville de Fort Liberté, selon certains historiens, pour rédiger un document de première main :l’Acte de l’Indépendance qui certifie la naissance du premierÉtat nègre qui sera fondé quelques jours plus tard à Gonaïves le 1er janvier 1804. L’année dernière, lors de la troisième édition de la foire artisanale de Promo Kreyòl Productions, l’historien Michel Soukar avait prononcé une vibrante conférence sur l’histoire d’Haïti. Il a retracé les sacrifices consentis par les héros de 1804. Cette année, le menu n’a pas changé. Les festivaliers vont retrouver une panoplie d’activités, selon Pautynsky Fortune cheville ouvrière de cet évènement : conférences, spectacles, foire, visites guidées et concerts rythmeront ces trois jours qui accueilleront les Fort-Dauphinois et les festivaliers de tous bords, particulièrement ceux venus de Ouanaminthe, de la ville du Cap et d’autres communes avoisinantes.

« Nous voulons réunir dans un même esprit de fête tous les Fort-Dauphinois pour mettre en valeur les atouts touristiques de Fort Liberté, a avancé Fortuné. Il a par ailleurs souligné que mettre Fort Liberté en valeur lui avait incité à animer chaque semaine, sur les plateformes en ligne, une émission intitulée « Yon ti kout je sou Fort Liberté ». Il s’agit dans un premier temps de converger les regards sur la ville, a-t-il dit, et inciter dans un second temps les décideurs de de pays et les fils de Fort Liberté et de Haïti tout entière à se tourner vers cette ville historique reconnue pour son charme et son hospitalité. En amont de cette quatrième édition, plusieurs activités socio-culturelles sont déjà organisées dans la ville et avaient drainé grand monde, outre le concert de Darline Desca et Roody Roodboytenu à l’hôtel Le Marien, partenaire de l’événement, le samedi 21 novembre dernier. L’économiste Etzer Emile a prononcé une conférence le 19 novembre 2020 sur le thème : « Implication des jeunes dans le développement économique de la ville. » Il s’agit,aux dires du conférencier, d’un plaidoyer en faveur de l’éducation de la citoyenneté des jeunes Fort-Dauphinois représentant l’avenir de notre pays. La conférence : « De Vertieres aux Gonaïves en passant par Fort Liberté » qui sera animée par le spécialiste, chercheur en art et liaison Afrique Haïti Jean Robenson Guachy est attendue lors de cet évènement socioculturel.

Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [5250]