S'identifier Contact Avis
 
25.77° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video


Le groupe Pawòl Tanbou triomphe sur la scène Barbancourt au PAPJAZZ



Proposé dans le cadre de la quinzième édition du Festival international de jazz de Port-au-Prince, le groupe Pawòl Tanbou a reçu un standing ovation au terme de son concert sur la scène Rhum Barbancourt de l’Université Quisqueya le mercredi 20 janvier 2021, dans la soirée. Avant le triomphe de Pawòl Tanbou, Jhon Bern Thomas et son groupe ainsi que la Trinidadienne Josiane Francis ont ébloui le public par des prestations de bonne facture.


Le tambour battement du cœur et de l’âme du peuple haïtien était à l’honneur lors du festival du PAPJAZZ, mercredi dernier, lors d’un concert époustouflant, mélangeant plusieurs styles musicaux. Cette soirée confirme la particularité et la diversité du PAPJAZZ qui touche à la fois tous les styles et genres musicaux.

Pawòl Tanbou, pour sa prestation, a puisé dans la musique traditionnelle haïtienne pour enchanter son public. C’était un pur bonheur de découvrir le répertoire de ce jeune groupe appelé à occuper une place remarquable dans le paysage culturel haïtien. Certains titres de Boukan Ginen tels que « Moutcho woulo » et « Travay » de Boukman Eksperyans ont enchanté plus d'un. Cisco, le lead vocal de Pawòl Tanbou et percussionniste de talent, a trouvé la clé pour établir un dialogue avec son public tout au long du show. Aidé de son instrument, il a imposé une sorte de complicité entre le public conquis et lui.

Le batteur Jhon Bern Thomas, un habitué du PAPJAZZ avec son groupe, a performé peu avant Pawòl Tanbou avec Marc Harold Pierre à la percussion, Caleb Tessier au piano, René Jean Jumeau au trombone. Les spectateurs ont vécu un moment de bonheur inouï. Sur fond de sonorités jazz, plusieurs compositions de la musique folklorique du terroir étaient mises à l'honneur, dont « Kote moun yo » arrangé par le pianiste Mushi Widmaer. « Cerf volant », « Solèy leve » et « Peze kafe » sont parmi les titres interprétés.

Un hommage posthume a été rendu au pianiste Hans Peters, décédé la semaine dernière. Le public s’est recueilli devant une photo du défunt tout en écoutant t des paroles extraites de l'une de ses chansons : « Lavi a se yon eskalye / Mach mach ou monte sa ».

Les inter scènes étaient assurés par le groupe rara Follow Jah, fidèle à sa réputation basée sur la capacité du groupe à faire mousser le public au son des vaccines des « kone » et des « graj ». Rappelons qu’en lever de rideau, la Trinidadienne Josiane Francis et son groupe, qui joue du Calypso et du soul funk, ont aussi charmé le public, surtout avec l'interprétation de la musique du groupe Kassav : « Zouk la se sel medikaman nou ni ».

Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [5321]