RTPacific Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Un médaillon frappé à l’effigie du roi Henry 1er : une œuvre signée Émile Viard

Un médaillon frappé à l’effigie du roi Henry 1er : une œuvre signée Émile Viard



L’année 2020 aura été riche en événements historiques pour le peuple haïtien et pauvre en célébrations. Elle a ramené le bicentenaire de la mort de Henry Christophe et les trois cent cinquante ans de la fondation de la ville du Cap-Haïtien. Pour renforcer l’importance de ces deux dates dans la mémoire collective, le numismate Émile Viard a fabriqué un médaillon à l’effigie du roi Henry 1er, le premier monarque du Nord et bâtisseur de la citadelle Laferriere. Ce médaillon qui joue un rôle essentiel dans la construction de notre quête identitaire est disponible depuis décembre 2020. Le National a rencontré Émile Viard. Entretien.

Le National : Comment est né cet important projet de fabriquer un médaillon à l’effigie de Henry 1er ?

Émile Viard : Au début de l’année 2020, j’avais planifié une visite en Haïti où je me suis rendu dans la ville du Cap haïtien. Le Grand Nord, durant cette année-là, commémorait un double événement. Il s’agit des trois cent cinquante ans de la ville du Cap-Haïtien et le bicentenaire de la mort du roi Henry 1er qui s’est suicidé en octobre 1820. Pour commémorer ces deux événements dignes de figurer dans les pages épiques de l’histoire d’Haïti, des amis et moi avons travaillé sur un projet à plusieurs volets. L’un des aspects de ce projet consistait à fabriquer un médaillon en argent à l’effigie du roi. Henry 1er. Pour moi, en particulier, il s’avérait nécessaire de souligner ces deux dates par des gestes symboliques et importants d’autant que je m’étais dit que ma génération n’aura pas l’occasion de commémorer ces deux dates aussi importantes dans l’histoire d’Haïti. Et voilà que l’année 2020 était marquée par des bouleversements socio politiques et la crise sanitaire liée à la Covid-19. Il était à mon sens presque impossible de parler de célébration en Haïti. Mes partenaires ont décidé d’abandonner le projet en cours de route. D’un naturel patriotique et nationaliste, je ne voulais pas baisser les bras malgré les crises sociopolitiques profondes qui minaient le pays. Alors j’ai décidé de faire un geste aussi petit soit-il pour réveiller chez les Haïtiens d’ici et de la diaspora ce sentiment de patriotisme et d’appartenance à cet héritage légué par nos vaillants Ancêtres. J’ai fabriqué ce médaillon comme l’expression de ma gratitude envers nos Pères fondateurs. C’est aussi un geste symbolique de ma part pour rappeler constamment notre origine et notre identité.

L. N.:Pouvez-vous nous présenter ce médaillon frappé à l’effigie du roi Henry 1er ?

EV:. Le roi Henry 1er est la matière première de mon œuvre. On y trouve l’effigie du roi à l’intérieur de la pièce. Sont aussi gravées l’année de sa naissance et celle de sa mort (1767-1820). Le visage du roi est apparu dans sa splendeur et dans Sa Majesté. Tout autour du buste du roi est écrit : « Henry,roi d’Haïti par la grâce de Dieu ». Cela m’avait pris du temps pour concevoir,dessiner la pièce et trouver une compagnie spécialisée en production de médailles. C’est pourquoi la pièce n’a pu voir le jour qu’au milieu de l’année 2020. Elle a une épaisseur de 3.0mm et mesure 39 mm de diamètre. Elle est en métal (brass/cuivre jaune, soft enamel-plaqué argent antique). Une première édition de 500 exemplaires est déjà disponible.

LN:. Votre attachement à la Cité christophienne vous a aussi permis de fabriquer un autre médaillon à l’effigie de la reine Marie Louise, épouse de Henry Christophe. Pouvez-vous nous en dire plus ?

EV:. J’ai tardé à présenter la pièce consacrée à Henry Christophe parce que j’avais aussi en tête de présenter un autre médaillon en l’honneur de la reine Marie Louise dont le 21 mars dernier a ramené les 170 ans de son décès. On n’a pas beaucoup fait allusion à la reine et pourtant elle était aux côtés de son mari. Le médaillon de la reine sera prêt d’ici le mois d’avril. Et déjà, j’ai une troisième pièce en préparation. Je ne suis pas Capois mais dans ma vie, j’ai toujours admiré le roi Henry pour son rêve grandiose de faire de son royaume un modèle de progrès et de civilisation de la nation haïtienne née à Gonaïves le 1er janvier 1804. C’est pour moi une façon de rendre hommage à ce roi bâtisseur, ce visionnaire hors- pair de notre histoire.

LN:. Où peut-on trouver ce médaillon en l’honneur du roi Henry 1er ?

EV. Tous ceux qui veulent faire l’acquisition de ce médaillon, en l’honneur du roi Henry 1er, peuvent me contacter à mon adresse électronique Emileviard@aol.com et je leur indiquerai où ils pourront le trouver en Haïti.

Le National : Pouvez-vous vous présenter brièvement pour les lecteurs du journal et le public haïtien en particulier.

Émile. Viard :. Je suis Émile Viard. Je vis auxÉtats-Unis depuis quarante ans. J’ai travaillé pendant longtemps dans le domaine des transports aériens et terriens avec les autorités portuaires à New York. J’ai collaboré à un projet de formation pour les ressortissants de l’Afrique de l’Ouestdu Maghreb à Clark Atlanta Université à Atlanta en Géorgie pendant une dizaine d’années. Dans cet État, j’ai fait la promotion des arts en organisant des expositions de peinture avec des artistes d’origine haïtienne et étrangère. Et je collectionne tout ce qui rehausse la culture haïtienne : (peinture, drapeaux vodou, sculptures objets rituels, pièces de monnaie, livres sacrés,etc.)

Propos recueillis par:
Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [5403]