S'identifier Contact Avis
 
24.44° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
8 février 2019: Gonaïves sous haute tension

8 février 2019: Gonaïves sous haute tension








Un jour après le grand ralliement en un front commun entre les différentes couches des Gonaïves pour protester comme un seul homme, contre le pouvoir en place et continuer de demander de meilleures conditions de vie, la ville connait une nouvelle vague de manifestations. La dernière a eu lieu sur fond de grandes violences.

Tout a commencé avec des barricades enflammées et les rues complètement obstruées avec des ordures et de pierres dans tous les artères de la ville avant que la situation ne se dégénère subitement.

D'un côté, les manifestants qui lançaient des pierres et des tessons de bouteille et de l'autre côté des policiers qui tiraient à bout portant des cartouches et du gaz lacrymogène. Dans cette situation, plusieurs victimes ont été dénombrées. D'après les informations que pouvons confirmer deux individus ont été abattus et cinq autres blessés par balles dont des passants.

Parmi les victimes, le nommé Aïto, cousin de l'ancien chef rebelle Wilfort Ferdinand dit Ti Will, qui a posté une vidéo un peu plus tôt dans la journée pour demander à la population Gonaïvienne d'intensifier les mouvements jusqu'au bout. La ville des Gonaïves qui a pendant longtemps soutenu le gouvernement actuel et par dessus tout montré une grande indifférence à l'égard des récents mouvements organisés dans le pays est clairement passée à l'opposition du jour au lendemain. Il faut dire que ce retournement de veste n'est pas anodin, il fat suite à la décision prise en début de semaine par le sénateur Latortue de rejoindre les rangs de l'opposition.

Pour l'instant, les deux des corps jonchent encore le sol de l'une des plus grandes bidonville de la ville. Personne ne peut prédire la suite quand on connait les velléités des gonaiviens à se faire justice. C'est peut-être le point de non retour qui à été franchi.


Lesly SUCCÈS



Articles connexes


Afficher plus [13]