S'identifier Contact Avis
 
28° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sports rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Le principal besoin des entrepreneurs en Haïti c’est l’information, selon Etzer Émile

Le principal besoin des entrepreneurs en Haïti c’est l’information, selon Etzer Émile








Du 4 au 5 décembre 2018, l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) a organisé la première édition du forum « entreprendre en francophonie ». Plusieurs experts haïtiens et étrangers ont pris part à ce forum pour intervenir sur les problèmes auxquels font face les jeunes entrepreneurs haïtiens. L’économiste Etzer Emile, lors de son intervention basée principalement sur les besoins des jeunes entrepreneurs, a fait savoir que le plus gros problème des entrepreneurs haïtiens est la carence en information.

Pour la première édition du forum « entreprendre en francophonie » organisée par l’OIF, les 4 et 5 décembre 2018, au ciné triomphe à Port-au- Prince, l’entrepreneuriat en Haïti était au centre des débats. Des centaines de jeunes entrepreneurs en provenance de plusieurs régions du pays ont pris part à ces deux journées de formation. Les intervenants ont mis l’emphase sur la réalité actuelle des jeunes dans l’entrepreneuriat. Si l’on croit les propos du professeur Etzer Emile, les jeunes entrepreneurs haïtiens ont des besoins divers, notamment au niveau de l’information, des ressources, le financement, entre autres.

Pour M. Émile, il y a un déficit en termes d’information dans ce secteur. À cet effet, l’économiste croit qu’on doit prioriser l’information pour le développement de l’entrepreneuriat dans le pays. « Le principal besoin des entrepreneurs en Haïti est l’information », a-t-il déclaré en ajoutant que certains jeunes ont échoué dans ce secteur pour des raisons qui visiblement sont dues à un manque d’information.

L’éducation entrepreneuriale en Haïti

Au cours de son intervention, l’économiste a aussi mis l’accent sur l’éducation entrepreneuriale en Haïti. En ce sens, il a souligné que l’éducation entrepreneuriale a longtemps été inexistante dans le pays. « Pour l’heure, de grandes avancées sont en train de se faire dans ce domaine. Certaines informations liées à l’entrepreneuriat sont aujourd’hui disponibles pour quiconque souhaite se lancer dans l’entrepreneuriat », a-t-il expliqué.

Etzer Emile croit également que le forum « entreprendre en francophonie » rentre dans une dynamique de mettre les informations à la portée des jeunes entrepreneurs haïtiens. « Cette activité est une opportunité pour les jeunes voulant mieux comprendre le système et mieux développer leurs entreprises. Ce forum permettra aux différents participants de connaitre certains éléments clés de l’entrepreneuriat, il s’agit notamment de la maitrise des enjeux, le marché entre autres. Et, à ce moment ils seront à même de réduire les risques d’échec », a-t-il soutenu.

À en croire M. Émile, il y a un vide dans le pays en termes d’encadrement pour les jeunes entrepreneurs haïtiens. En effet, il pense que ces derniers ont un grand besoin d’accompagnement. Plus loin, il a salué certaines institutions du pays qui luttent pour l’encadrement de ces jeunes.

L’importance d’un environnement sain pour les jeunes entrepreneurs haïtiens

Pendant ces derniers jours, le pays fait face à des problèmes de toutes sortes, notamment des bandits armés contrôlent certaines zones importantes du pays, des manifestations récurrentes pour exiger le départ de l’actuel chef de l’État. Selon M. Émile, un environnement instable affecte en grande partie les jeunes entrepreneurs. « L’environnement est un besoin important pour la réussite des jeunes entrepreneurs haïtiens. On ne peut pas réussir dans l’entrepreneuriat dans un environnement instable », a-t-il fait remarquer.

Cluford Dubois



Articles connexes


Afficher plus [2086]