S'identifier Contact Avis
 
30° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
IPC du mois de décembre 2018 : l’inflation en hausse

IPC du mois de décembre 2018 : l’inflation en hausse








Pour le mois de décembre 2018, l’Indice général des prix à la consommation (IPC) s’est estimé à 111,2 (base 100 en 2017- 2018) contre 109,6 en novembre 2018 et 96,6 en décembre 2017. Cette évolution correspond à une hausse de l’inflation aussi bien en variation mensuelle qu’en glissement annuel, lit-on sur le site de la Banque de la République d’Haïti (BRH).

Chaque mois, à travers une note, l’Institut haïtien de statistique et d’informatique (IHSI) analyse l’évolution de l’Indice des prix à la consommation (IPC) en Haïti au cours du mois sous revue, tout en apportant des éléments explicatifs permettant de comprendre les facteurs qui influencent l’évolution de l’inflation.

En décembre 2018, l’Indice général des prix à la consommation (IPC) a été estimé à 111,2 (base 100 en 2017- 2018) contre 109,6 en novembre 2018 et 96,6 en décembre 2017. Par rapport au mois de décembre de l’année 2017 l’Indice général des prix à la consommation du mois sous revue a crû de 60 points de pourcentage, portant ainsi le taux d’inflation à 15.1 % contre 14,5 % en novembre 2018. Cette évolution correspond à une hausse de l’inflation aussi bien en variation mensuelle qu’en glissement annuel. En rythme mensuel l’inflation a connu une hausse de 10 points de base soit une variation de 1.5 %.

Cette hausse en rythme mensuel de 1.5 % est principalement le résultat du comportement des indices des fonctions de consommation, à l’exception de celui du poste « Loisirs » qui connait une décélération de croissance en passant de 3,2 % en novembre 2018 à 1,4 % en décembre 2018.

En glissement annuel, hormis le poste « Biens et services divers » (13,9 % en décembre 2018 contre 15,4 % en novembre 2018), les indices de prix de l’ensemble des fonctions de consommation ont connu une hausse de leur rythme de croissance. Cependant, l’indice de certains postes a progressé plus rapidement que d’autres. Il s’agit des fonctions « Santé » (23,8 %), « Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer » (20,1 %), « Loisirs » (26 %) et « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (17,7 %), qu’on constate.

Pour leur part, les fonctions « Boissons alcoolisées, tabac et stupéfiants », « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles », « Articles d’habillement et chaussures » et « Communications » ont crû respectivement de 5,8 %, 13,8 %, 16,3 % et 3,5 %. Par ailleurs, les postes « Transports », « Restaurants » et « Enseignement » ont, de leur côté, connu de moins fortes variations, affichant des taux de 5,3 %, 15, 3 % et 10,7 % respectivement. Pour ce qui est de la contribution des différents postes à l’inflation, celle des « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » a représenté plus de 50 % tant en rythme mensuel qu’en glissement annuel.

Selon l’origine des produits et les régions géographiques du pays, en décembre 2018, les prix des produits locaux et des produits importés ont suivi la même tendance en glissement annuel, avec toutefois une hausse plus marquée pour les biens importés. L’indice des prix des produits locaux a augmenté de 50 points de base, passant de 13,8 % en novembre à 14,3 % en décembre 2018.

L’indice des produits importés, quant à lui, s’est accru de 17,3 %, soit une hausse de 70 points de base par rapport au mois précédent. Au niveau des régions, l’inflation en rythme mensuel a connu une hausse pour l’ensemble des aires géographiques à l’exception du Sud où la croissance des prix a ralenti de 10 points de base pour s’établir à 1,5 %. Dans l’aire métropolitaine, soit la région « reste Ouest » et la région transversale, le taux d’inflation a été estimé à 1,5 %. Pour ce qui est de la région du Nord, l’inflation mensuelle a crû de 10 points de base pour se fixer à 1,6 %.

Selon les explications fournies concernant l’évolution de l’inflation en rythme mensuel, d’après la BRH, la dépréciation de la monnaie nationale en provoquant le renchérissement des prix des produits importés continue d’alimenter la pression inflationniste observée depuis près d’une année. Parallèlement, l’augmentation de la demande de biens et de services induite par le financement monétaire a également contribué à la hausse du niveau des prix. En effet, la moyenne du taux de référence a crû de 3,89 % en décembre pour atteindre 76,32 gourdes, alors qu’elle avait progressé de 3,30 % en novembre.

De plus, les avances monétaires engendrées par le déficit budgétaire se sont chiffrées à 6 028,58 MG fin décembre alors que les comptes de l’État à la Banque centrale affichaient un remboursement de 671,14 MG un mois auparavant, informe la Banque centrale.

Peterson Jean Gilles



Articles connexes


Afficher plus [2369]