S'identifier Contact Avis
 
26.42° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Le FMI octroie un prêt de 229 millions de dollars à un taux de zéro pour cent

Le FMI octroie un prêt de 229 millions de dollars à un taux de zéro pour cent








Du 25 février au 8 mars 2019, une mission du Fonds monétaire international (FMI) a effectué une visite en Haïti dans l’objectif de rencontrer les autorités centrales autour des meilleurs mécanismes visant à aider le pays à sortir de son état actuel de fragilité et à alléger la précarité des plus vulnérables. Après des discussions, le FMI, le gouvernement haïtien et la Banque de la République (BRH)) sont arrivés à un accord au niveau des services du FMI sur un prêt concessionnel à Haïti de US $229 millions à 0 pour cent d’intérêt sur trois ans.

À travers cet argent qui sera décaissé, les responsables entendent mener des actions autour des 3 axes prioritaires, notamment, pour réduire la pauvreté, encourager la bonne gouvernance et augmenter la croissance et stabiliser la situation économique du pays, ont déclaré, le gouverneur de la BRH, Jean Baden Dubois et le ministre de l’Économie et des Finances (MEF), Ronald Gray Décembre, lors d’une conférence de presse organisée le vendredi 8 mars au MEF.

S’agissant de la protection sociale, l’accord prévoit la fourniture d’une aide aux plus vulnérables. En ce sens, des fonds sont prévus pour des mesures telles que les cantines scolaires et l’aide aux ménages.

Et pour le champ de bonne gouvernance, le FMI soutient l’objectif du gouvernement de réformer l’État. Par contre, dans cet accord, la priorité a aussi été accordée à la lutte contre la corruption et pour une meilleure gouvernance. Toutes ces mesures, selon Jean Baden Dubois, visent à renforcer des réformes pour aller vers plus de transparence dans la gestion des finances publiques, l’administration des impôts et des revenus ainsi que le contrôle des dépenses. Tout en espérant que dans le cadre de ce programme, les contraintes financières seront assouplies afin de permettre une croissance plus rapide.

Ce prêt qui consiste à ramener Haïti à la stabilité macroéconomique en mettant son déficit sur une trajectoire décroissante et en gérant mieux sa dette, tout en protégeant les plus pauvres du pays se fait dans le cadre de la Facilité élargie de Crédit (FEC) qui permet l’octroi de prêts à des taux concessionnels. Ce prêt représente 100 pour cent de la quote-part d’Haïti au FMI et les fonds seront décaissés sur les trois ans du programme qui sera assujetti à des revues régulières du Conseil d’Administration et des services du FMI. Sur le montant de 229 millions de dollars, un premier versement estimé à 45,3 sera décaissé durant cette année, soit avant septembre 2019.

Mis à part le fait d’encourager la bonne gouvernance et de stabiliser la situation économique du pays, via ce programme le gouvernement compte faire baisser le taux d’inflation en passant de 15,6 à 7 %, a souligné M. Dubois.

Le pays fait face à des contraintes sévères de financement alors que les troubles sociopolitiques ont découragé l’investissement privé et ont limité l’action sur les réformes fiscales nécessaires. Face à cette situation, le gouverneur pense que tous les acteurs de la vie nationale ont leur part de responsabilité. Par ailleurs, il en a profité pour envoyer un signal à ces derniers en leur demandant d’apporter leur contribution en jouant leur rôle pour retirer le pays sur la voie de fragilité qu’il se trouve. « Il est important de prendre des mesures pour marcher vers une stabilité macroéconomique tout en souhaitant que les lois qui sont au tiroir du Parlement haïtien soient votées ».

Peterson Jean Gilles



Articles connexes


Afficher plus [2189]